Immo

Les bons conseils pour une location réussie

Avant de louer un logement, plusieurs étapes clés doivent être franchies pour garantir une expérience sans encombre. Quels sont donc les bonnes pratiques pour mener à la préparation à la signature d’un bail pour votre location ? 

Vérification de la conformité du logement

Dans un premier temps, vous devez vérifier la conformité de votre logement par rapport aux normes légales, qui garantissent sa location en toute légalité. Les exigences de décence du logement ont évolué au fil du temps et englobent désormais des critères environnementaux, comme la performance énergétique. 

A découvrir également : Comment calculer les frais de succession pour une maison : explications et astuces

Il est important de noter que la conformité à ces normes de décence inclut également la réalisation de diagnostics techniques obligatoires. Actuellement, pas moins de sept diagnostics sont requis, à savoir les récents diagnostics gaz et électricité. 

Si vous projetez de louer à Sallanches, vous pouvez faire appel à une agence pour de la location d’appartement à Sallanches.

A voir aussi : Geofoncier : portail d'informations sur le cadastre et le foncier

Choix du statut de location : vide ou meublé

Lorsque vous décidez du statut de location, vous devez choisir entre une location vide ou meublée. Considérez alors les éléments suivants :

Location vide :

  • Adaptée aux biens de grande taille
  • Généralement préférée pour les locations longue durée
  • Moins de contraintes en matière de mobilier et d’équipement

Location meublée :

  • Convient aux petites propriétés situées à proximité d’établissements d’enseignement, dans des quartiers animés ou des zones urbaines
  • Souvent recherchée par les étudiants et les jeunes actifs
  • Nécessite un mobilier et un équipement adéquats
  • Peut permettre de pratiquer des loyers plus élevés

Evaluation des conséquences fiscales

Le choix du statut de location aura inévitablement des répercussions sur votre situation fiscale. Il est important de bien analyser votre situation financière globale, en particulier si vous possédez déjà des biens immobiliers. 

Les régimes du Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) et du Loueur en Meublé Professionnel (LMP) méritent une attention particulière, car des changements récents ont modifié la donne.

En cas de besoin, il est recommandé de solliciter l’avis d’un expert tel qu’un notaire, un conseiller financier ou un expert-comptable. Ils peuvent vous aider à organiser au mieux votre patrimoine immobilier, par exemple en créant des sociétés comme des SCI ou des SAS. Cela peut présenter des avantages importants sur le plan fiscal.

Détermination du loyer approprié

En ayant une bonne compréhension du marché local, il est essentiel de fixer un loyer adapté. Cela nécessite une analyse approfondie du marché de la location local, ainsi que la prise en compte des plafonds de loyer imposés par la réglementation fiscale, à savoir les dispositifs Pinel, Denormandie ou Cosse. 

Il est important de se rappeler que le meilleur loyer n’est pas nécessairement le plus élevé, car un loyer excessif peut entraîner une rotation fréquente des locataires et des périodes de vacance onéreuses entre deux contrats de location.

Article similaire