Crédit

Comment obtenir un refus de prêt immobilier ?

Réussir son projet immobilier oblige généralement le futur propriétaire à contracter un prêt à la banque. Toutefois, plusieurs facteurs sont pris en compte par la banque et c’est ce qui peut  l’amener à vous accorder ou à vous refuser l’emprunt. En effet, après les démarches de base et la signature du compromis de vente devant le notaire, la banque peut vous refuser le prêt pour la réalisation de votre projet immobilier. Si aucun organisme bancaire ne valide votre demande de prêt immobilier, il est important de demander l’attestation de refus de prêt. Comment l’obtenir et pourquoi en faire la demande ? Voici les questions auxquelles vous devez répondre.

L’obtention du refus de prêt immobilier

Parce qu’il est possible que vous ayez à la suite de votre demande, un refus de prêt immobilier et ceci de différentes institutions bancaires, il est recommandé d’entamer les démarches au prêt des banques avant de procéder aux visites et promesses d’achat. En effet, un accord de compromis avec une banque ne garantit en rien l’acceptation de votre demande de prêt. D’où la nécessité de faire la part des choses.

A découvrir également : Quel est le délai pour obtenir un prêt relais ?

La démarche à suivre pour obtenir le refus de prêt immobilier

Après l’étude de votre demande, la banque vous enverra une lettre de refus de prêt. Par le biais de cette lettre, la banque vous notifie son refus, et éventuellement les raisons du refus. Attention ! La banque n’a aucune obligation de justification même si la plupart des institutions bancaires le font. La lettre de refus vous informe certes de la décision de la banque, mais elle n’est pas suffisante.

dossier prêt immo

A découvrir également : Comment est calculée l'assurance d'un prêt immobilier ?

Après ça, vous êtes tenue d’envoyer à la banque une lettre de demande d’attestation de refus. C’est cette attestation qui vous confirmera la décision de la banque et qui vous aidera au cours des prochaines étapes. Dans votre lettre de demande d’attestation de refus, prenez le soin de mentionner ; la date de la demande, le nom du notaire, votre nom et la date de la signature du compromis de vente.

L’importance de l’obtention de l’attestation de refus de prêt

Après la lettre de refus, la banque est tenue de vous délivrer une attestation de refus de prêt. Car, c’est en effet grâce à celle-ci que vous pourriez vous libérer de la vente. La signature du compromis de vente est un engagement que vous prenez auprès des parties à la signature. Ainsi, vous serez tenu de verser des indemnités en cas de résiliation. C’est donc grâce à l’attestation de refus que les parties à la signature auront la preuve de votre bonne foi et pourront éventuellement vous exonérer des dommages. De ce fait, il est très important d’ériger en condition suspensive, l’obtention de prêt pendant la signature du compromis de vente.

Après la signature du compromis de vente, vous avez 10 jours pour résilier le contrat sans en courir le payement d’indemnités. Passé ce délai, vous serez tenue de verser des indemnités en dédommagement au vendeur en plus de la somme versée au moment de la signature. Mais avec l’attestation de refus, vous serez exonéré de ces obligations et le vendeur ne pourra plus vous demander de solliciter d’autres banques.

Comment obtenir un prêt immobilier avec un taux d’intérêt profitable ?

L’apport personnel joue un rôle important dans l’obtention d’un crédit immobilier à taux compétitif auprès d’une banque. Il vous rend crédible auprès de l’établissement financier emprunteur. Les prêts aidés, comme le PTZ et le prêt épargne logement, viennent à la rescousse pour assainir votre situation financière tout au long du remboursement des mensualités.

Pour trouver un prêt immobilier intéressant, il faut bien comprendre le taux immobilier. C’est l’équivalent des frais du prêt immobilier que vous faites auprès d’un établissement financier. C’est également la rémunération de la banque pour le service qu’il vous propose à savoir le renflouement de votre prêt personnel pour que vous puissiez acheter une maison ou un appartement.

Il ne faut pas se précipiter sur la première offre de prêt immobilier venue. Il est indispensable de s’enquérir au préalable sur les taux d’intérêts régionaux et nationaux pratiqués par les banques. Pour ce faire, il convient de consulter un baromètre des taux de crédit immobilier. Ces données sont mises à jour mensuellement sur un site fiable et réputé. Enquérez-vous également sur les taux immobiliers dans la région ou le département d’implantation du bien à acquérir.

Utilisez ensuite un comparateur en ligne de prêt immobilier. Cela vous permet de connaître les taux de crédit immobilier proposés par les banques de votre département ou de votre commune.

Recourez à un simulateur de prêt immobilier pour connaître votre capacité d’emprunt et pour minimiser les risques de surendettement.

Toujours pour l’obtention d’un prêt immobilier au meilleur taux, louer les services d’un courtier immobilier relève d’une excellente idée. Ce professionnel a une parfaite connaissance des banques dans sa zone d’intervention. Il peut jouer sur la concurrence pour obtenir un crédit au meilleur taux.

Le courtier immobilier connaît l’évolution du taux directeur fixé par la Banque centrale. Il peut ainsi identifier les établissements qui s’alignent avec ce taux de référence et ceux qui aspirent à des intérêts conséquents sans se soucier de la satisfaction des clients.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons