Actu

Quand faut-il réaliser un diagnostic électricité ?

Avant toute transaction immobilière, il est recommandé de passer à certaines vérifications sur le bien immobilier concerné. Le diagnostic électricité s’inscrit donc dans cette logique. C’est un test réalisé sur la base de l’ensemble des installations électriques d’une maison afin de déterminer les risques et les éventuelles défaillances de celles-ci. Nous vous proposons un tour d’horizon dans cet article pour mieux cerner la notion de diagnostic électricité et le moment propice pour le faire.

Qu’est-ce qu’un diagnostic électricité ? 

Tout d’abord, il faut comprendre que le diagnostic électricité ou diagnostic électrique touche à l’installation électrique. Mais beaucoup plus concrètement, ce test consiste à examiner une installation électrique afin de s’enquérir de son état. Il est contenu dans le Dossier de Diagnostic Technique (DDT) transmis à tout nouvel occupant de bien immobilier. Sa durée de validité varie selon que l’opération immobilière soit une vente ou une location. Dans le premier cas, elle s’étend sur trois ans et sur six dans le second.

A découvrir également : Immobilier : ce que le prélèvement à la source change pour vous

Comment se réalise le diagnostic électricité ?

Cette vérification porte sur l’ensemble du dispositif électrique d’une habitation. Il prend en compte les éléments tels que :

  • Le tableau électrique ;
  • Les interrupteurs et sectionneurs ;
  • La prise de terre et les liaisons équipotentielles ;
  • Les fusibles, disjoncteurs et dispositifs différentiels.
  • Les classes d’équipements électriques et les divers modes de pose

Ce diagnostic ne s’opère que sur les composantes visibles de l’installation à vérifier. Ceci traduit donc qu’il ne s’applique aucunement aux appareils d’utilisation tels que les plaques de cuisson, la cafetière, le lave-linge, etc. Il permet en réalité de mieux sécuriser un habitat en ce qui concerne son installation électrique. Réalisé par un diagnostiqueur, il importe de savoir que ce test est établi pour toucher au total quatre-vingt-sept points de l’installation électrique. Dans le processus, il n’y a pas de déplacement de mobiliers qui soit vraiment indispensable ni de démontage d’installation, à moins qu’il n’y ait des travaux de type électrique particulier à faire. En outre, les salles d’eau aussi ne sont pas épargnées. Pour plus de sécurité, le diagnostiqueur vérifie les distances de protection recommandées de manière à ce que le dispositif électrique soit systématiquement éloigné des points d’eau. Ce dernier s’assure également de l’absence absolue de matériel électrique défectueux qui pourrait être source de danger pour les habitants du logement.

A voir aussi : APL: Quel est le nouveau mode de calcul prévu en 2019 ?

Quand faut-il solliciter un diagnostic électrique ?

Ledit diagnostic est obligatoire dans le cadre d’une vente ou de location d’un immobilier dont l’installation électrique date de plus de quinze ans. C’est donc la condition incontournable quand viendra le moment de vendre votre habitat. Un autre point tout aussi important à retenir réside au niveau de la fiabilité du test. En effet, il faut qu’il soit effectué par un professionnel (diagnostiqueur) certifié pour qu’il ait du poids sur le marché de l’immobilier. De ce fait, avant de commander un diagnostic électrique, il faut veiller à ce que votre diagnostiqueur réponde à cette norme.

Voilà quelques points capitaux que contient le diagnostic électricité. C’est donc en résumé un test immobilier, pratiqué sur le dispositif électrique d’un immobilier avant sa vente ou sa mise en location. C’est une mesure qui vise à assurer la sécurité des usagers d’une maison.

10 octobre 2019
Show Buttons
Hide Buttons