Actu

Est-ce que les taux vont baisser en 2024 ?

Dans le secteur de l’immobilier, l’impact des taux d’intérêt est incontestablement l’une des préoccupations majeures pour les acheteurs, les vendeurs et les investisseurs. En effet, la variation de cette donnée influence beaucoup de choses dont la décision d’investissement sur le marché. De ce fait, alors que l’année 2024 se profile, la question qui préoccupe naturellement de nombreux acteurs du secteur est la suivante : quelles sont les perspectives en matière de taux d’intérêt pour l’immobilier ? Si vous êtes dans la même catégorie et que vous vous posez aussi cette question, voici ce que vous devriez réellement savoir.

Quel est le contexte actuel des taux de crédit immobilier ?

Pour comprendre l’évolution possible des taux en 2024, il est d’abord essentiel de saisir le contexte actuel. Ainsi, depuis 2022, il y a une augmentation brutale des taux d’intérêt, principalement due à plusieurs facteurs (inflation, guerre en Ukraine, cadre légal en France, etc.).

A lire aussi : Pourquoi opter pour une signature électronique ?

Si les acteurs du secteur espèrent une réduction en 2024, c’est donc pour atténuer les répercussions de cette hausse continue des taux et pour pouvoir investir un peu plus librement sur le marché.

D’ailleurs, il est intéressant de faire remarquer que, tout comme les taux d’intérêt exercent actuellement une grande influence sur les choix d’achat, un autre facteur tout à fait distinct exerce une influence équivalente. Il s’agit du diagnostic immobilier qui est un élément crucial dans le processus de transaction immobilière. Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce sujet, consultez le site https://diagnosticsdelimmobilier.com/ pour obtenir des informations complémentaires.

A découvrir également : Comment choisir un installateur de pompes à chaleur à Lisieux ?

Quelles sont les perspectives pour 2024 ?

La perspective d’une baisse des taux de crédit immobilier en 2024 dépend en grande partie des prévisions de la Banque Centrale Européenne (BCE). Pour que les taux se stabilisent, il faudra en effet que l’inflation revienne à l’objectif de 2 % de la BCE. Seulement, cela a une très faible probabilité de se produire en 2024 vu les dernières prévisions de la BCE qui suggèrent une inflation de 5,4 % en 2023, 3,0 % en 2024 et 2,2 % en 2025.

Pour ainsi faire simple, une baisse des taux en 2024 semble très improbable, car cela pourrait raviver l’inflation.

De plus, même si l’inflation se stabilise, il faudra du temps avant que cela ne se reflète dans les taux de crédit immobilier. La BCE qui envisage une baisse qu’en 2025 ou plus tard a probablement donc raison.

Quelles sont les conséquences sur le marché immobilier ?

Les répercussions d’une probable absence de baisse des taux de crédit immobilier en 2024 sont significatives pour le marché immobilier. Tout d’abord, cela maintiendrait une pression constante sur les coûts d’emprunt, ce qui rendra l’accession à la propriété plus onéreuse pour plusieurs acheteurs potentiels. D’ailleurs, à titre illustratif, le nombre de ventes de logements a déjà diminué de 20 % en un an, passant en dessous du million pour atteindre 890 000 transactions. Les prix nationaux ont aussi baissé de 0,4 % au cours des douze derniers mois, avec une tendance à la baisse observée dans plus de la moitié des villes.

Les investisseurs dans l’immobilier seront également donc touchés. Ce qui entraînera une réduction de l’activité sur le marché de la location et de la vente.

Article similaire