Investissement

Comment choisir son professionnel diagnostiqueur immobilier ?

Le diagnostiqueur immobilier est un expert qui intervient sur tous les biens immobiliers. Son expertise est sollicitée avant toute transaction concernant le bien. Il a pour but d’examiner celui-ci afin d’en estimer la valeur exacte en se basant sur son état. Pour vous assurer un diagnostic fiable, votre diagnostiqueur immobilier doit être bien choisi. Voici comment procéder.

Il doit être certifié


La profession de diagnostiqueur immobilier est hautement encadrée par la loi. De ce fait, tout diagnostiqueur immobilier désirant exercer librement se doit d’avoir un certificat délivré par un organisme agréé et toujours valide. Si vous désirez recourir aux services d’un opérateur de diagnostics, vous pouvez consulter la Liste de diagnostiqueurs immobiliers professionnels pour plus de fiabilité.

Lire également : Achat d’appartement neuf à Colmar : comment le réussir ?

Afin d’assurer un certain niveau de compétence, la certification des diagnostiqueurs immobiliers n’est valide que pendant 5 ans. Cela les oblige donc à repasser un examen de certification pour chacune des opérations de diagnostics. Il s’agit en l’occurrence du diagnostic amiante, du diagnostic de performance énergétique ou encore du diagnostic des installations intérieures électriques. Il est donc important que vous vous assuriez que votre diagnostiqueur a son certificat à jour.

Il doit être assuré

L’assurance est un critère d’une importance capitale. En effet, les responsabilités pesant sur les diagnostiqueurs immobiliers sont lourdes, car des transactions sont faites en considérant leur expertise comme base. Si pour une raison ou pour une autre, celle-ci est faussée, les retombées sont souvent graves et importantes.

Lire également : Immobilier : qu'est-ce que la vente à terme ?

Par conséquent, votre diagnostiqueur immobilier doit disposer d’une assurance responsabilité civile professionnelle. Cela vous protège en cas de litiges ou d’erreurs de la part de ce dernier.

Il doit être indépendant

L’indépendance du diagnostiqueur immobilier est aussi un aspect encadré par la loi, en l’occurrence par le décret n° 2010-1200 du 11 octobre 2010. Celui-ci est mis en place pour éviter tout conflit d’intérêts. En effet, l’opérateur de diagnostic immobilier ne doit en aucun cas verser des commissions à toute autre personne intervenant dans la vente ou la location du bien à examiner.

De la même manière, il ne doit pas être relié à une entreprise. Cela vous met à l’abri des jugements biaisés et vous garantit un examen totalement impartial. Votre agent immobilier, pour vous proposer un diagnostiqueur immobilier, doit vous donner plusieurs noms afin de vous laisser le choix.

Il doit passer un temps acceptable sur place et être abordable


En fonction du type de diagnostic, le diagnostiqueur peut être amené à passer entre 30 minutes et 1 heure 30 minutes à examiner un bien immobilier. Aussi, certains diagnostics nécessitent l’usage d’équipements adaptés et même de prélèvements, ce qui peut prendre du temps. Dans le cas où votre diagnostiqueur immobilier produit des rapports après un diagnostic bref, cela doit vous alerter.

Concernant le prix de sa prestation, il n’est fixé par aucune règle. Toutefois, notez que le diagnostic de votre bien immobilier varie généralement en fonction de la superficie à examiner, de l’ancienneté du bien ou encore du matériel utilisé.

Le diagnostic de votre bien immobilier est obligatoire avant toute opération de vente ou de location. Comme vous pouvez le voir ici, cette démarche n’est pas définitive. En effet, chaque type de diagnostics dispose d’une période de validité. Il doit donc être répété une fois la période de validité arrivée à terme.

17 mars 2021
Show Buttons
Hide Buttons