Actu

Comment choisir son assurance dommage ouvrage

L’assurance dommage ouvrage est une mesure qui fait suite à la loi Spinetta. Elle s’adresse à tout particulier qui projette de construire ou de rénover sa maison. Ce type d’assurance s’applique également dans le cas de travaux de construction et de rénovation gérés par un constructeur. Dans ce cas, le promoteur immobilier se présente comme maître d’ouvrage et sera dans l’obligation de souscrire à une assurance dommage ouvrage. Toujours faut-il que ce dernier sache bien choisir son assureur. Mais devant la panoplie de compagnies qui proposent ce service, il n’est pas toujours facile de réussir son choix.

Quel est l’avantage de souscrire à une assurance dommage ouvrage ?

Pour réussir le choix d’un assureur dommage ouvrage, il est essentiel de connaitre préalablement l’avantage de souscrire à cette mesure. Ce type de garantie permet, en effet, de jouir d’une couverture en cas de dommage survenu un an après la date de livraison des travaux de construction ou de rénovation et pouvant affecter la solidité du bâtiment. Sachant que les frais de réparation d’un bâtiment qui présente des défauts de construction peuvent représenter une coquette somme, il est bénéfique de souscrire à une assurance dommage ouvrage avant même le démarrage d’un chantier. 

A lire en complément : Et si vous investissiez dans l'immobilier locatif clé en main ?

Cette assurance qui entre en vigueur un an après la fermeture du chantier s’étend sur 10 ans d’où son appellation de garantie décennale. Pour bien choisir votre assureur, faites appel à ce courtier en assurance.

Choix d’un assureur dommage ouvrage : que faire ?

L’un des éléments phares permettant de choisir judicieusement son assureur dommage ouvrage, c’est la prime d’assurance. Ce critère est d’autant plus important qu’il permet de déterminer la cherté d’une offre d’assurance. 

A lire également : Quelle est la durée de vie d'un mobil home ?

Il appartient à chaque assureur de définir la valeur de sa prime en se fondant sur certains éléments comme le coût des travaux de construction ou de rénovation, de l’expertise du constructeur, de la souscription du maître d’ouvrage à d’autres mesures moins importantes. 

28 avril 2020
Show Buttons
Hide Buttons