Investissement

Se lancer dans l’investissement locatif avec un petit budget : c’est possible !

Vous rêvez d’entrer dans l’univers lucratif de l’investissement locatif, mais vous disposez de ressources financières limitées ? Nous vous présentons dans cet article quelques solutions astucieuses qui vous permettront de mener à bien votre projet. Les principaux frais dont il faut tenir compte pour maximiser ce type d’investissement seront également présentés.

Vous pouvez faire un investissement locatif avec moins de 100 000 euros

Des idées reçues, populaires depuis plusieurs années, stipulent que l’investissement locatif requiert forcément de fortes sommes d’argent. Cependant, il est bel et bien possible aujourd’hui de se lancer avec un petit budget, soit, par exemple, moins de 100 000 euros. En effet, pour ce type d’investissement, il suffit de vous tourner vers :

A lire également : Comment calculer son taux d'endettement pour crédit immobilier ?

  • une petite propriété (chambre d’étudiant, appartement ou studio),
  • une zone immobilière à faible coût,
  • une copropriété,
  • une location sur le court terme,
  • un bien à rénover.

Contracter un prêt immobilier pour financer une partie de l’achat représente aussi l’une des nombreuses options qui se présentent à vous pour investir à moindre coût dans l’immobilier locatif.

Toutefois, quelle que soit l’option que vous choisirez, la réussite de ce projet requiert une planification soignée tenant compte des réalités actuelles du domaine. Comme l’explique le site Joust, avoir recours à des conseillers en investissement locatif est une idée bénéfique sur de nombreux points pour tirer aisément votre épingle du jeu.

A découvrir également : Comment se former pour investir dans l’immobilier

Ces spécialistes vous aident à construire un projet d’investissement sur mesure. Ce dernier répond ainsi spécifiquement à vos besoins et à vos attentes. L’accompagnement des professionnels de l’investissement locatif se fait à toutes les étapes du projet, de sa conception jusqu’à sa mise en œuvre.

frais investissement locatif

Les frais qu’il faudra prendre en compte pour établir votre budget

Pour assurer la réussite de votre projet d’investissement locatif avec un petit budget, il est essentiel de maîtriser les différents frais associés en vue d’une prise de décision éclairée. Voici les principaux frais dont il est question :

Les frais d’achat

Il s’agit d’une partie importante du budget d’investissement locatif. Les frais d’achat comprennent d’une part les frais du notaire (honoraires, droits de mutation, frais d’enregistrement) et d’autre part les frais d’agence immobilière (en cas de recours à ce service). Leur montant peut varier en fonction de la valeur du bien, de la région et des tarifs appliqués par les différents professionnels impliqués.

Lorsque vous contractez un prêt immobilier pour faire votre investissement, il peut être inclus dans les frais d’achat.

Les frais de propriété

En tant que propriétaire du bien, vous devez faire face à quelques frais. Il s’agit notamment des taxes foncières, des primes d’assurance habitation ou encore des charges de copropriété (pour les biens en copropriété).

Les frais de gestion locative

Lorsque vous confiez la gestion locative de votre bien à une agence spécialisée dans ce domaine, vous devez payer des frais pour cette prestation. Les frais de gestion locative sont généralement récupérés sous forme de pourcentage des loyers collectés.

Les frais d’entretien et de réparation

À l’instar de tout autre bien immobilier, un bien locatif nécessite un entretien régulier pour rester fonctionnel et préserver son esthétique. Pour ce faire, il faut également prévoir une part conséquente pour l’entretien courant et les éventuelles réparations (voire d’éventuelles rénovations) du bien dans le budget initial pour l’investissement.

Les impôts sur les revenus locatifs

Afin que votre investissement locatif soit conforme aux exigences légales dans ce domaine, vous devez déclarer les revenus locatifs à l’administration fiscale. Ainsi, vous payerez des impôts en fonction de la législation locale.

Les autres frais

En dehors des frais ci-dessus présentés, certains frais peuvent être inclus dans le budget. Il s’agit, par exemple, des taxes sur les logements vacants et des frais de vacance locative, entre autres. Assurez-vous donc de toujours bien vous renseigner localement sur les différents frais qu’implique un investissement locatif en tâchant de préciser les caractéristiques du bien que vous visez.

Article similaire