Actu

Quel est le revenu idéal pour subvenir aux différents frais d’un logement ?

Avant de chercher un endroit pour vivre, vous devez d’abord vous concentrer sur certains coûts et de fixer un budget concret pour assurer les différents frais de votre appartement. Les assurances, les impôts et les charges locatives constituent souvent une part prépondérante des dépenses.

Dans ce cas, quelle proportion du salaire le loyer doit-il représenter ? Les réponses dans cet article.

A lire aussi : Investir dans l’immobilier locatif en Haute-Savoie : comment procéder ?

Choisir un appartement qui ne dépasse pas 33% de son salaire mensuel

Il vous faudra un salaire 3 fois supérieur au prix de votre loyer net, hors charges, pour obtenir un appartement. Ce point est essentiel, car le bailleur étudiera votre situation financière au moment de la visite.

A voir aussi : Investir dans l'immobilier en Espagne

Au cas où le loyer représente une charge trop lourde pour vos revenus, vous risquez de ne pas payer le loyer en cas d’imprévus et donc le propriétaire préfèrera prendre un locataire avec des revenus plus importants.

En général, le calcul se base sur le loyer brut y compris les charges. En ce qui concerne le revenu, il s’agit du salaire net après retenues AVS, mais avant de régler les impôts.

Voici un exemple concret pour expliquer cette situation :

Un couple a un coup de cœur pour un appartement. Sachant que le ménage gagne 1 800 € net par mois, ils hésitent à postuler pour celui-ci dont le prix est de 660 € mensuel. En effet, le loyer représente 37 % de ses revenus.

Dans ce cas, ils devraient postuler avec un garant qui gagne à peu près 3 000 € net par mois (le loyer représente 22 % du loyer du garant). De cette manière, ils auront beaucoup plus de chance de signer le bail de location. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur un blog immobilier ou encore sur les différents forums pour les professionnels de l’immobilier.

Établir un budget prévisionnel

Pour mieux évaluer vos dépenses, rédiger un budget prévisionnel personnel serait la meilleure solution. Certes, le loyer occupe une majeure partie du budget des ménages, mais vous ne devez pas non plus négliger les autres charges obligatoires.

Pour vous aider, dressez un tableau en notant l’ensemble de vos recettes et dépenses, à savoir :

  • Salaire net
  • Ménage
  • Charges
  • Santé
  • Frais de transport
  • Loisirs et vacances

Vous trouverez les chiffres correspondant dans vos fiches de paie, les différents assurances et la dernière déclaration d’impôts.

N’oubliez pas de prendre en compte les éventuelles pertes de revenus : comme la perte d’emploi ou un accident. Dans ce cas, il s’avère très avantageux d’opter pour une maison qui coûte un quart de votre salaire.

Les aides au logement

L’aide personnalisée au logement (APL) est une aide financière qui vise à réduire le montant du loyer de locataire ou de la redevance si vous habitez en foyer. Les conditions d’attributions sont différentes en fonction de votre profil : si vous êtes en location ou que vous résidez en foyer. Depuis le 1er janvier 2021, les aides personnelles au logement ont connu une révolution.

S’il s’agit d’une location, la règle est simple : le propriétaire ne doit pas être fiscalement rattaché à un parent déjà assujetti à l’impôt. Vous pouvez aussi bénéficier d’une aide si vous logez à l’hôtel, dans un meublé ou dans une résidence universitaire.

En France, l’accès au logement devient plus facile également avec la mise en place de l’avance Loca-Pass. Elles visent à assister les personnes en difficulté dans le dépôt de garantie et en cas de non-paiement du loyer.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons