Travaux

Comment sécuriser un chantier ?

Un chantier est une zone où un travail temporaire est en train d’être réalisé et qui n’est pas accessible à priori au public. Cependant, des intrus peuvent pénétrer l’espace par inadvertance ou pour voler. Aussi, ceux qui travaillent sur le chantier peuvent être victimes d’accidents de travail. C’est pour ces raisons qu’il est impérieux de sécuriser un chantier. Mais, comment y arriver ? La réponse à cette interrogation se retrouve logée dans les prochaines lignes de cet article.

Faites une clôture autour du chantier

Pour sécuriser votre chantier, vous devez commencer par délimiter sa zone. Il est conseillé ici d’installer une clôture de périmètre autour du chantier. Cette dernière vous permettra de mieux suivre les allées et venues entre le chantier et l’extérieur. En ce qui concerne cette délimitation pour votre chantier, utiliser les cloture opaque Klostab. Ainsi, vous éviterez les intrusions non autorisées. Pour mieux contrôler encore l’accès à votre chantier afin de barrer définitivement la route aux personnes malintentionnées, votre clôture devra avoir un portail.

A lire également : Quels sont les travaux pour lesquels vous avez besoin d’un plombier professionnel ?

C’est une manière aussi de protéger les piétons et les habitants vivant à proximité du chantier. En effet, il est toujours risqué de se promener sur un chantier. Et, c’est ce que feront les habitants et les piétons si votre chantier n’a pas de clôture. N’oubliez pas que c’est à vous que reviendra ici le tort si un incident se produit, car la réglementation sur le chantier exige la pose d’une clôture. Ne négligez donc pas cette mesure !

Installez des panneaux de signalisation

Il est aussi important d’utiliser des panneaux de signalisation sur un chantier. Ils serviront essentiellement à alerter les ouvriers des dangers éventuels se trouvant dans chaque zone du chantier. Ainsi, ces derniers feront beaucoup plus attention quand ils vont vouloir accéder à ces lieux pour continuer leurs travaux. Les panneaux indiquant une chute de matériel, un passage d’engins, une chaussée glissante seront les plus utilisés. 

A voir aussi : Comment choisir l’extension convenable pour une bonne maison ?

Éclairez votre chantier

Un chantier bien éclairé est un chantier sur lequel vous avez une bonne vue. L’éclairage est un excellent moyen de dissuasion, car il élimine les cachettes. Les activités criminelles ne pourront plus alors se produire sur votre chantier. Par ailleurs, en éclairant votre chantier, vous éviterez aussi de nombreux accidents comme le fait d’être blessé par des matériels tranchants. Aussi, vous éviterez de cogner vos pieds contre les objets laissés par terre.

Aérez le chantier

Sur un chantier, un tout petit bois de coffrage peut causer un accident de travail. Il est alors primordial que vous vous débarrassiez de tous les déchets qu’induira votre chantier au fur et à mesure que vous évoluez dans les travaux. Vous pouvez les envoyer à la déchetterie adéquate ou recycler ceux qui sont recyclables. L’essentiel est que votre chantier soit bien dégagé et aéré afin que vous sachiez où vous posez réellement vos pas. Une autre astuce pour avoir ce résultat est de mettre vos matériels de travail dans un magasin érigé sur le chantier à la fin de votre travail.

Utilisez les équipements de protections

Pour votre propre protection, il est important que vous utilisiez des équipements de protection individuelle. Vous aurez entre autres besoin de :

  • Un casque de sécurité pour protéger la tête ;
  • Des chaussures de sécurité ;
  • Des gants de protection ;
  • Un masque adéquat pour la protection de vos voies respiratoires ;
  • Des lunettes ou visières de sécurité ;
  • Des harnais de sécurités, etc.

En suivant les conseils présentés dans cet article, votre chantier sera bien sécurisé et les ouvriers pourront y travailler en toute confiance.

Délimitez les zones de danger avec des marquages au sol

Pour assurer une sécurité optimale sur votre chantier, il faut délimiter les zones de danger à l’aide de marquages au sol. Cela permettra aux travailleurs et visiteurs d’identifier clairement les zones dangereuses et de prendre les mesures nécessaires pour éviter tout risque d’accident.

Les marquages au sol peuvent être effectués avec différents matériaux tels que la peinture ou le ruban adhésif. Les couleurs utilisées doivent être vives et facilement reconnaissables, ce qui permettra de réduire le risque d’accidents.

Il faut tenir compte des conditions météorologiques difficiles telles que la pluie ou le brouillard. Pour cela, il faut utiliser des matériaux résistants aux intempéries afin qu’ils ne s’estompent pas rapidement.

Au-delà des marquages au sol traditionnels tels que les banderoles rouges et blanches pour signaler un passage piétonnier, vous pouvez aussi utiliser des panneaux indicateurs pour faciliter la compréhension du message à transmettre. Par exemple, vous pouvez installer un panneau ‘attention travaux en cours’ avant l’entrée sur le site du chantier.

Cette mesure simple peut contribuer grandement à l’amélioration générale de la sécurité sur votre chantier. Effectivement, elle permettra non seulement de prévenir les accidents mais aussi d’éviter toute confusion ou malentendu entre employés quant à leurs zones de travail respectives.

Il faut rappeler que la sécurité sur le chantier est l’affaire de tous et qu’elle ne doit pas être négligée. En suivant ces consignes, vous assurez une meilleure protection pour chacun des intervenants travaillant sur votre site.

Formez votre équipe sur les règles de sécurité à respecter sur le chantier

Au-delà de la délimitation des zones de danger, une étape cruciale pour assurer la sécurité sur un chantier est d’informer et de former votre équipe aux règles de sécurité à respecter. Cette formation doit être dispensée avant le début des travaux et régulièrement mise à jour tout au long du projet. Elle permettra ainsi aux travailleurs de comprendre les risques encourus et les mesures à prendre pour éviter tout accident.

Pour cela, pensez à bien faire appel à un expert en matière de sécurité sur le lieu de travail ou à embaucher un responsable HSE (Hygiène Sécurité Environnement) qualifié qui sera chargé d’assurer que toutes les normes sont bien suivies.

Lorsque vous formez votre équipe, pensez à bien rappeler les règles de sécurité. Ils doivent aussi savoir comment utiliser correctement les équipements mis à leur disposition tels que les casques, chaussures renforcées ou encore gilets réfléchissants.

Au-delà des simples formations théoriques, il peut être utile aussi d’organiser des exercices pratiques. Ils permettront non seulement aux membres du personnel d’apprendre rapidement mais surtout de s’exercer physiquement comme dans une situation réelle dans le but de simuler différentes situations qu’ils peuvent rencontrer lorsqu’ils travaillent sur le terrain. Cela augmentera leur confiance lorsqu’ils devront faire face à une situation d’urgence.

Pensez à bien rappeler que la sécurité sur un chantier ne doit pas être prise à la légère. Nous parlons ici de vies humaines et de leur santé. Tous les travailleurs doivent donc comprendre qu’ils sont responsables non seulement d’eux-mêmes mais aussi de leurs collègues. Ils doivent être vigilants en permanence et savoir signaler tout danger ou comportement inapproprié pour éviter tout accident sur le site du chantier.

Article similaire