Investissement

Comment calculer la consommation d’une pompe à chaleur 

La pompe à chaleur (PAC) est un dispositif de chauffage à la fois économique et écologique. Elle utilise des énergies renouvelables qu’elle puise notamment du sol, l’air et l’eau pour réchauffer et/ou rafraîchir une pièce. Mais pour son fonctionnement, la PAC a besoin de l’énergie électrique.

Découvrez dans cet article comment calculer la consommation d’une pompe à chaleur.

A voir aussi : Construction : voir l’immobilier autrement

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Il existe trois grandes catégories de PAC : les PAC aérothermiques, hydrauliques et géothermiques. Si elles présentent chacune des caractéristiques bien spécifiques, le mode de fonctionnement reste globalement le même.

La PAC puise des calories du sol, de l’air ou de l’eau (selon le type), lesquels sont ensuite captés dans un circuit fermé, pour favoriser l’évaporation du liquide contenu dans la PAC. Mais encore faut-il que le gaz issu de ce processus soit compressé et augmente en température pour produire la chaleur qui sera diffusée pour chauffer la pièce.

A voir aussi : Comment bien acheter un bien immobilier à Nice ?

C’est ce processus de captation, de compression et de diffusion qui requiert de l’énergie électrique.

Calcul de la consommation d’une PAC

Pour calculer la consommation d’une pompe à chaleur, vous pouvez le faire à partir de la puissance absorbée ou encore en utilisant le Coefficient de performance de l’appareil (COP).   

Généralement renseignée sur la plaque signalétique, la puissance absorbée renvoie à la puissance électrique que consomme la machine. Pour calculer la consommation d’une PAC par cette méthode, il faut simplement multiplier la puissance absorbée en kW par le nombre d’heures de fonctionnement moyen en heures.  

Pour une PAC fonctionnant en moyenne 2 500 heures par an avec une puissance absorbée de 4 kW, voici comment obtenir la consommation approximative : 4 kW x 2 500 heures = 10 000 kWh (Kilowattheures). Il vous faudrait ensuite multiplier par le prix du kW pour savoir le montant de votre facture annuelle.

Si vous souhaitez utiliser la méthode du COP, il vous faut connaître la consommation au m² de la PAC. Notez que celle-ci est comprise entre 35 et 51 Wh/m², dépendamment du type de PAC et de son COP. Dans le cas d’une PAC aérothermique (air-air) COP 4 par exemple, la consommation moyenne est estimée à 51 kWh/m² par an.

Dès lors, vous n’avez qu’à multiplier cette consommation au m² par la surface de la maison et le tour est joué. Dans le cas de notre exemple ci-dessus, la consommation électrique moyenne de la PAC serait alors de 5 100 kWh pour une pièce de 100 m² (51 kWh/m² x 100 m²).

Comparaison entre une pompe à chaleur (air eau) et une chaudière au fioul

Que faut-il choisir entre une pompe à chaleur (air eau) et une chaudière au fioul ? Il faut déjà noter que les deux options sont éligibles aux aides de l’État et vous permettent d’économiser sur votre facture d’électricité.

Cela dit, vous devez prendre en compte certains aspects pour un choix avisé. La chaudière à condensation est probablement celle qui présente le coût d’achat et d’installation le moins élevé. Elle est aussi compacte, facile à installer et est faite pour convenir à toutes les zones géographiques et tous climats.

Toutefois, c’est l’option la moins écologique des deux, elle a une consommation d’énergie plus importante et ne dispose pas d’un modèle réversible comme c’est le cas de la PAC. À vous donc de faire votre choix en tenant compte de ces divers aspects.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons