Quel budget prévoir pour louer un logement ?

Le projet de location d’un logement commence réellement par la définition du budget à y consacrer. Cependant, le budget d’une location ne se résume pas au simple loyer, car il englobe également d’autres catégories de dépenses à prendre en compte. Ainsi, quel budget peut-on donc prévoir pour louer un logement ? Découvrez cela dans cet article !

Les frais d’installation

Lire également : Immobilier : ce que le prélèvement à la source change pour vous

La première dépense du budget de logement commence dès la signature du contrat. Il s’agira bien entendu, de verser le premier mois de loyer sans oublier que tous les loyers se payent en avance chaque mois. Aussi, un dépôt de garantie équivalent à deux ou trois mois de loyer doit être effectué. Cette garantie pourra être restituée dès lors que vous aurez quitté les lieux. Cependant, lorsque le locataire a eu recours à une agence immobilière pour ses recherches de logement, il devra également prévoir des frais pour cette prestation dans son budget.

Les frais de déménagement doivent aussi être pris en compte pour l’élaboration du budget de logement dans le cas où vous n’êtes pas en mesure de vous en charger. Par ailleurs, le budget de logement est aussi composé des frais à la souscription d’un abonnement à l’eau, de raccordement à internet, puis au gaz et/ou à l’électricité. Vous pouvez facilement trouver un logement à Lyon avec AGDA.

A lire aussi : APL: Quel est le nouveau mode de calcul prévu en 2019 ?

Les dépenses mensuelles

En principe, le loyer est l’élément majoritaire de la composition d’un budget de logement. Mais, il existe d’autres dépenses mensuelles comme le paiement des charges généralement non mentionnées par les agences lorsqu’ils communiquent le montant du loyer mensuel. On distingue donc les frais liés à l’eau froide, la taxe d’ordure ménagère, l’entretien des parties communes, le salaire du gardien si nécessaire et bien d’autres. Il faut aussi prévoir les frais de renouvellement des abonnements d’électricité et du gaz en sachant que la consommation augmente au cours de l’hiver. De même que les frais d’abonnement du téléphone et l’internet.

Les dépenses annuelles

Les dépenses annuelles sont importantes à prévoir, car elles peuvent être sanctionnées en cas d’oubli ou de non-paiement. Il s’agit donc de la taxe d’habitation à payer pendant l’automne de chaque année en tant que locataire. Les dépenses annuelles sont aussi composées des frais d’assurance locative obligatoire qui doivent protéger le locataire contre les potentiels dégâts liés à ses biens par exemple un incendie, les dégâts des eaux, le cambriolage, etc.

Contrairement à l’opinion commune, le budget de logement ne se résume pas qu’aux frais de loyer.