Actu

Quel budget prévoir pour louer un logement ?

Le projet de location d’un logement commence réellement par la définition du budget à y consacrer. Cependant, le budget d’une location ne se résume pas au simple loyer, car il englobe également d’autres catégories de dépenses à prendre en compte. Ainsi, quel budget peut-on donc prévoir pour louer un logement ? Découvrez cela dans cet article !

Les frais d’installation

A lire en complément : Dans quel cas faire appel à un géomètre

La première dépense du budget de logement commence dès la signature du contrat. Il s’agira bien entendu, de verser le premier mois de loyer sans oublier que tous les loyers se payent en avance chaque mois. Aussi, un dépôt de garantie équivalent à deux ou trois mois de loyer doit être effectué. Cette garantie pourra être restituée dès lors que vous aurez quitté les lieux. Cependant, lorsque le locataire a eu recours à une agence immobilière pour ses recherches de logement, il devra également prévoir des frais pour cette prestation dans son budget.

Les frais de déménagement doivent aussi être pris en compte pour l’élaboration du budget de logement dans le cas où vous n’êtes pas en mesure de vous en charger. Par ailleurs, le budget de logement est aussi composé des frais à la souscription d’un abonnement à l’eau, de raccordement à internet, puis au gaz et/ou à l’électricité. Vous pouvez facilement trouver un logement à Lyon avec AGDA.

A lire en complément : Projetez vers un aménagement de qualité à l’aide de ce site spécialiste

Les dépenses mensuelles

En principe, le loyer est l’élément majoritaire de la composition d’un budget de logement. Mais, il existe d’autres dépenses mensuelles comme le paiement des charges généralement non mentionnées par les agences lorsqu’ils communiquent le montant du loyer mensuel. On distingue donc les frais liés à l’eau froide, la taxe d’ordure ménagère, l’entretien des parties communes, le salaire du gardien si nécessaire et bien d’autres. Il faut aussi prévoir les frais de renouvellement des abonnements d’électricité et du gaz en sachant que la consommation augmente au cours de l’hiver. De même que les frais d’abonnement du téléphone et l’internet.

Les dépenses annuelles

Les dépenses annuelles sont importantes à prévoir, car elles peuvent être sanctionnées en cas d’oubli ou de non-paiement. Il s’agit donc de la taxe d’habitation à payer pendant l’automne de chaque année en tant que locataire. Les dépenses annuelles sont aussi composées des frais d’assurance locative obligatoire qui doivent protéger le locataire contre les potentiels dégâts liés à ses biens par exemple un incendie, les dégâts des eaux, le cambriolage, etc.

Contrairement à l’opinion commune, le budget de logement ne se résume pas qu’aux frais de loyer.

Les dépenses imprévues à anticiper

En plus des dépenses annuelles, vous devez effectuer certains travaux et réparations, mais pas tous. Si vous avez une fuite dans la salle de bain ou si le chauffage tombe en panne, par exemple, c’est au locataire de prendre en charge les frais liés à ces réparations s’il n’y a pas eu faute du propriétaire.

Vous devez disposer d’un fonds d’urgence pour faire face aux dépenses inattendues telles que ces réparations, ainsi qu’à tout coût supplémentaire non prévu, tels que l’électricité supplémentaire due à un appareil fonctionnant trop longtemps. Le montant recommandé pour ce type de budget varie selon les experts, mais il faut compter environ 1 % du loyer mensuel.

Il ne faut pas négliger le coût du déménagement si nécessaire, ainsi que les frais initiaux tels que la caution et le premier mois de loyer qui doivent être payés dès le début du contrat.

Les astuces pour réduire ses dépenses de location

Pour réduire les dépenses de location, il existe quelques astuces simples à mettre en place. Vous pouvez opter pour une colocation, qui permet de partager le loyer et les charges avec d’autres personnes. De même, choisir un logement plus petit ou moins bien situé peut vous permettre de payer un loyer moins élevé.

Vous devez prendre en compte certains facteurs tels que la saisonnalité dans votre recherche de logement. Les prix des locations peuvent varier considérablement selon l’endroit où vous cherchez et le moment où vous cherchez. Si possible, évitez les périodes touristiques ou celles où la demande est plus forte.

Lorsque vous visitez un logement potentiellement intéressant, n’hésitez pas à poser toutes vos questions au propriétaire afin d’éviter toute mauvaise surprise par la suite. Vous pouvez aussi négocier le montant du loyer ainsi que les conditions du contrat si elles ne conviennent pas tout à fait.

Pour éviter toute dépense inutile liée aux services publics tels que l’électricité ou l’eau chaude sanitaire (ECS), pensez à souscrire à des contrats adaptés à votre consommation réelle plutôt qu’à des forfaits trop élevés basés sur une estimation approximative.

Article similaire