Location

Investissement locatif : maximiser son rendement en prenant les bonnes décisions

MT : Rentabilité investissement locatif : les conseils pour réussir.

MD : Rentabilité investissement locatif : conseils d’expert pour augmenter les profits. Calculer la rentabilité s’avère essentiel. Voici comment faire.

Lire également : Pourquoi investir dans l’immobilier locatif ?

Investir dans l’immobilier constitue l’un des meilleurs moyens pour avoir des revenus complémentaires. Selon la dynamique du marché, cela peut vous rapporter gros et peut-être vous encourager à diversifier vos placements. Ceci dit, des précautions doivent être prises car comme tout investissement, il doit être profitable sur le long terme. C’est pourquoi, nous vous fournissons les meilleurs conseils pour réussir votre investissement immobilier locatif.

Choisir un secteur géographique porteur

La rentabilité de l’investissement dépend principalement du bien immobilier. Aussi, il faut prendre le temps de bien le sélectionner. Il convient pour cela de choisir un secteur géographique où la demande locative est assez élevée. Il faut également se renseigner sur le profil de locataires susceptibles de s’intéresser aux biens immobiliers mis en location.

A lire en complément : Qu'est-ce qu'un mandat de gestion locative ?

Le premier réflexe à avoir est de solliciter les agents immobiliers. Ces professionnels sont les mieux placés pour vous renseigner sur le marché immobilier dans le secteur qui vous intéresse. Ils pourront vous renseigner sur les types de biens les plus recherchés par les locataires. Cela vous évitera d’acheter un bien qui est déjà en surnombre dans le quartier.

Pour réussir votre projet immobilier, vous devez également vous renseigner sur les commodités (écoles, commerces, transports, verdure…). Enfin, sollicitez un expert pour estimer la valeur du bien car pour maximiser un rendement locatif, il faut commencer par trouver un bien dont le prix d’acquisition est intéressant.

Rentabilité investissement locatif : comment la calculer ?

La rentabilité locative peut être calculée de trois façons. En effet, on distingue :

  • Le rendement brut
  • Le rendement net.
  • Le rendement net net

La rentabilité brute

Pour calculer le rendement brut, on divise le montant des loyers perçus en un an par le coût total de l’investissement. On obtient donc la formule suivante :

RB = Montant des loyers x 12 / Prix total de l’investissement

Le résultat équivaut au taux de rentabilité global. Ce type de calcul est le plus souvent utilisé par un agent immobilier ou un promoteur. Il ne tient pas compte des différents frais et charges liés à l’investissement. Pour déterminer la rentabilité investissement locatif, visitez https://www.carre-investisseur.fr/.

La rentabilité nette

Elle est calculée de la même façon que la rentabilité brute, à la seule différence que les différents frais sont inclus dans le calcul. Ce dernier fournit donc le taux de rentabilité net et donne un meilleur aperçu du rendement du projet d’investissement. Parmi les charges à considérer, on peut citer les frais d’agence, les charges de copropriété, la taxe foncière et les assurances.

La rentabilité nette nette

Cette méthode de calcul est la plus recommandée pour les investisseurs. En effet, elle permet de connaître le véritable intérêt d’un achat immobilier. Elle permet aussi de comparer la rentabilité entre plusieurs biens. De plus, elle tient compte du poids de la fiscalité des revenus locatifs.

La défiscalisation immobilière

L’investisseur peut jouir de nombreux avantages fiscaux pour son placement immobilier. Qu’il investisse dans la pierre ou dans le neuf, plusieurs dispositifs sont mis en place :

Le dispositif Pinel

Vise la réduction d’impôts et permet de se constituer un patrimoine immobilier tout en défiscalisant sans apport. Il concerne les logements neufs. En optant pour ce dispositif, il est conseillé d’investir sans capital de départ et de privilégier un bon emplacement du bien.

Le dispositif Malraux

Cette loi permet la constitution d’un patrimoine immobilier exceptionnel à des conditions optimisées. Elle vise également la réduction d’impôts et concerne les logements anciens qui sont situés dans des Sites Patrimoniaux Remarquables approuvés. En revanche, l’investisseur devra disposer d’une somme de départ à investir.

Le LMNP

Le Loueur Meublé Non Professionnel permet d’obtenir des revenus complémentaires sur le long terme et concerne le neuf et les logements en VEFA loués meublés. Il faut noter que le LMNP ne propose pas une défiscalisation immédiate. Toutefois, il s’agit d’un bon placement pour la retraite.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons