Travaux

Réfection de peinture en location : qui paie ?

Refaire la peinture de son logement est une étape importante dans les travaux de rénovation du bien. Face à la question de savoir qui du bailleur ou du locataire doit supporter les frais de réfection de la peinture, il devient important de définir quelles sont les charges de chacun avant d’apporter une réponse à cette interrogation. Il est important de rappeler que même pendant la location, le bailleur a le droit de s’occuper de certains travaux sur le bien, pareil pour le locataire.

À qui incombent les frais de la réfection de la peinture ?

Même si un bien est déjà occupé par un locataire, les plus gros travaux de rénovation restent à la charge du propriétaire du bien surtout lorsque le bien n’a pas été dégradé par le locataire. En effet, la loi prévoit que les travaux relatifs à la location sont à la charge du bailleur tandis que les petites réparations d’équipement au sein d’une pièce, entretien ou autres dégâts causés par le locataire, sont à sa charge. Pour ce qui est des travaux de peinture, ils doivent être pris en charge par le propriétaire du bien. Une fois le besoin ressenti, le locataire doit faire une demande auprès de son bailleur qui est censé répondre favorablement. En cas de refus de ce dernier, le locataire peut recourir à la justice pour que le juge oblige le propriétaire à entreprendre ces travaux.

A lire également : Quels travaux effectuer avant l’emménagement dans son nouveau logement ?

Quand penser à repeindre ses murs ?

refaire la peinture de son logement

Certains logements sont plus exposés à certains risques de dégradation des murs que d’autres. Ces travaux doivent en principe se faire tous les six ans mais cela est loin d’être une règle générale car plusieurs paramètres peuvent vous contraindre à refaire la peinture de vos murs avant ce délai. L’usure ne se fait pas de la même façon dans toutes les pièces d’une habitation. Si cela peut prendre 6 à 7 ans avant de penser à la refaire la peinture au niveau de la salle de séjour, à l’exception de vouloir harmoniser la décoration intérieure après l’achat d’un nouveau canapé par exemple, au niveau de la cuisine ou de la salle de bain, ce n’est pas toujours le cas.

Lire également : Les matériaux de construction les plus adaptés pour une extension de maison

La cuisine est généralement exposée aux éclaboussures d’aliments sur le mur, l’humidité dans la salle de bain, les tâches de toutes natures sont autant de facteurs qui peuvent vous obliger à refaire la peinture dans ces pièces du logement. Les experts conseillent de ce fait de le faire tous les 4 ans. Au niveau des couloirs, cela peut également se faire tous les trois à quatre ans alors que les chambres à coucher sont les moins exposées à la dégradation des murs.

Pourquoi refaire sa peinture ?

La peinture est un élément indispensable dans l’embellissement de surfaces. Elle apporte une touche particulièrement à la décoration intérieure et extérieure de votre maison. Étant donné que vivre dans un environnement sain et agréable procure du bien-être, refaire sa peinture devient une nécessité en cas de dégradation des murs. Les travaux de réfection permettent de redonner un coup de neuf à votre logement.

Les obligations légales en matière de réfection de peinture en location

Lorsque vous êtes locataire, la réfection de peinture est souvent source de conflits avec votre propriétaire. La question de savoir qui doit payer les travaux se pose fréquemment entre les deux parties. En réalité, cette question dépend du statut des lieux et des dispositions légales en matière d’habitat.

Effectivement, les règles à suivre pour refaire sa peinture lorsqu’on est locataire sont établies par la loi. Si le logement que vous occupez a bénéficié d’une remise en état complète avant votre entrée dans les lieux ou si une clause particulière a été mentionnée dans le contrat de location concernant l’état des murs, il n’est pas obligatoire de procéder à une nouvelle réfection.

Par contre, si vous constatez un défaut majeur sur vos murs tels que des fissures importantes ou des moisissures dues à l’humidité et qui nuisent au confort d’utilisation du logement, alors c’est au propriétaire qu’il revient de prendre en charge la rénovation. Dans ce cas précis, vous devez réceptionner le propriétaire afin qu’il prenne connaissance du problème rencontré.

Vous devez respecter un certain nombre d’obligations légales quant aux prestations nécessaires pour refaire sa peinture lorsque l’on est locataire. Avant toute intervention sur les murs intérieurs et extérieurs du bien loué contenant notamment des métaux toxiques tels que le plomb ou autres substances considérées comme dangereuses, les travaux doivent être réalisés dans le respect des normes de sécurité en vigueur et par un professionnel qualifié.

Comment éviter les litiges avec son propriétaire lors de la restitution du logement

Si vous êtes locataire et que vous souhaitez éviter tout conflit avec votre propriétaire lors de la restitution du logement, vous devez prendre certaines mesures préventives. Pensez à bien remplir l’état des lieux en y mentionnant précisément l’état des murs et des plafonds ainsi que leur couleur. Cette étape cruciale permettra d’établir une référence fiable lors de la sortie du logement.

Si vous envisagez de repeindre les murs ou les plafonds durant votre location, assurez-vous, avant toute chose, d’avoir obtenu un accord écrit de votre propriétaire. Effectivement, celui-ci peut avoir ses propres exigences quant aux couleurs et aux techniques utilisées pour rénover la peinture murale.

Vous devez utiliser des produits écologiques respectueux de l’environnement pour vos travaux afin d’éviter tout risque allergène ou toxique qui pourrait mettre en danger la santé du prochain occupant du logement.

N’hésitez pas, en cas de litige, à faire appel à un avocat spécialisé dans le droit immobilier qui pourra répondre à toutes vos questions sur le sujet et défendre efficacement vos intérêts devant les tribunaux compétents.

Avec ces quelques conseils pratiques, vous pouvez aborder sereinement votre déménagement sans crainte de mauvaises surprises liées à la réfection des peintures murales.

Article similaire