Immo

Comment sous-louer son logement en toute tranquillité pendant les vacances

Les vacances se profilent à l’horizon et vous envisagez de partir quelques semaines en voyage en famille ? Pour ne pas laisser votre logement vacant et amortir le loyer, vous pouvez penser à la sous-location. Cependant, il est essentiel de vous renseigner suffisamment pour savoir si vous avez le droit de sous-louer le logement ou non.

Découvrez dans ce petit guide comment sous-louer votre logement en toute tranquillité pendant les vacances.

A découvrir également : Comment se démarquer pour décrocher un poste en agence immobilière

La sous-location est-elle autorisée ?

Vous avez la possibilité de sous-louer votre logement pendant les vacances, même si vous êtes locataire, quelle que soit le motif de votre absence. Toutefois, vous devez obtenir l’accord du propriétaire et vérifier que le contrat de location n’interdise pas la sous-location. La demande d’autorisation doit être effectuée par écrit et refléter votre transparence.

Les locations de courte durée ont connu un essor considérable, mais certaines normes doivent être respectées. Une demande formelle doit notamment être adressée au propriétaire par huissier ou par courrier recommandé, en précisant la durée de la sous-location et le montant du loyer.

A lire également : Comment choisir la meilleure alarme pour votre maison : guide complet

Obtenir l’autorisation du propriétaire

La phase la plus importante lors de la sous-location est d’avoir l’autorisation du propriétaire. Celui-ci n’est pas obligé de donner son accord, mais vous devez aborder ouvertement le sujet avec lui afin d’obtenir les réponses à votre question. Expliquez-lui les raisons qui vous poussent à sous-louer votre logement et assurez-lui que vous prendrez les responsabilités afin de trouver des locataires dignes de confiance.

Trouver un locataire fiable

Après avoir obtenu l’accord du propriétaire, vous devez recherche des sous-locataires fiables. Vérifiez soigneusement leurs antécédents (emploi, antécédents locatifs, solvabilité). Prévoyez également un entretien avec les sous-locataires potentiels afin de définir le niveau de compatibilité. Consultez Smartrenting qui peut vous aider dans la recherche d’un sous-locataire fiable.

Comment sous-louer son logement en toute tranquillité pendant les vacances

Signer un contrat de sous-location

Afin de protéger vos intérêts et de définir clairement vos exigences, vous devez signer un contrat de sous-location avec le sous-locataire. Il faudra y intégrer les points tels que :

  • La durée, ainsi que les dates de début et de fin.
  • Le loyer, calendrier et le mode de paiement.
  • Les responsabilités des concernés en termes d’entretien et de réparation.
  • Règlements et restrictions à propos de l’utilisation des parties communes.

Définir le prix de la sous-location

Si le propriétaire vous autorise à sous-louer le bien, certaines normes tarifaires doivent être respectées. Vous ne pouvez pas sous-louer à un prix plus élevé que le loyer que vous payez. Il doit s’agit de revenus supplémentaires devant être déclarés à l’administration fiscale. Par conséquent, vous ne pourrez pas vous enrichir avec la sous-location pendant les vacances. Mais celle-ci vous aidera à alléger vos charges le temps de votre absence.

La garantie d’assurance pour la sous-location

Si le propriétaire accepte la sous-location, vous disposerez du statut de propriétaire-bailleur. Vous êtes donc responsable vis-à-vis du sous-locataire. Pour se conformer à aux normes, vous devez souscrire une garantie recours sous-locataire. Celle-ci couvre les dommages causés au logement par ce dernier.

Sous-location : considérer les risques

Si vous sous-louez votre logement, vous devez être conscient des risques auxquels vous pouvez être exposé. Il n’existe pas de lien entre le sous-locataire et le propriétaire. Ce sera donc à vous de veiller au bon déroulement de la sous-location.

Vous êtes ainsi responsable vis-à-vis du sous-locataire en cas de non-paiement du loyer ou de dégradation du bien. Enfin, si le logement est entièrement sous-loué, même s’il requiert des travaux de rénovation importants, le sous-locataire ne peut pas contacter directement le propriétaire.

Article similaire