Travaux

Comment est effectuée la détection de réseaux souterrains sur un chantier ?

Plus de 16 000 réseaux souterrains sont endommagés chaque année au cours de travaux publics ou privés. Afin de réduire les risques liés à cette détérioration, le maitre d’ouvrage doit procéder au préalable à une détection des réseaux existants dans le sous-sol. Pourquoi effectuer cette opération ? Quelles sont les techniques utilisées et qui peut les mettre en œuvre ?

Pourquoi est-il essentiel de procéder à cette détection avant de commencer les travaux ?

Vous devez identifier les réseaux souterrains pour des raisons de sécurité. En effet, la présence d’infrastructures enterrées, comme les tuyaux de canalisation, les câbles électriques et les conduites de gaz, représente un danger potentiel pour les ouvriers. Si ces éléments sont endommagés ou coupés par inadvertance, cela peut entraîner des blessures, des dommages matériels, voire des pertes en vies humaines.

A lire aussi : Comment aménager votre jardin ?

Par ailleurs, la détection préalable de réseaux souterrains réduit les coûts et évite les retards dans la livraison du chantier. En effet, si les réseaux sont découverts au cours des travaux, cela peut entraîner des dépenses supplémentaires pour les dommages causés. De même, les réparations des dégâts peuvent entraîner un arrêt temporaire des travaux. En détectant les réseaux avant le début des travaux, vous évitez ces mauvaises surprises.

La détection de réseaux souterrains est aussi un acte écologique. En effet, si des canalisations ou des câbles sont endommagés, des substances dangereuses peuvent se répandre dans le sol ou dans la nappe phréatique. La détection préalable des réseaux peut aider à prévenir ces conséquences néfastes et à protéger l’environnement.

Lire également : Choix des entreprises de l'amiante

Les différentes techniques utilisées pour détecter les réseaux souterrains

Comme vous pouvez le voir sur erp-services.fr, il existe deux méthodes pour identifier les réseaux enterrés : la détection magnétique et la détection par radar géologique.

La détection électromagnétique est la technique la plus utilisée pour trouver les réseaux souterrains. Elle consiste à utiliser un détecteur de métaux qui localise les câbles électriques et les conduites en métal enterrées sous la surface. L’appareil envoie un signal électrique dans le sol, qui est renvoyé par les réseaux enterrés. Le détecteur peut alors trouver l’emplacement des réseaux présents dans le sous-sol en mesurant l’intensité du signal. Cette technique vous permet de localiser des câbles de téléphonie, des conduites de gaz, des tuyaux en métal ou des fils électriques.

La détection par radar géologique, ou géoradar, est une autre méthode utilisée pour le référencement des réseaux souterrains. Elle utilise le même principe que le sonar. Des ondes radio sont projetées dans le sol. Elles vont ensuite se propager jusqu’à rencontrer des structures souterraines sur lesquelles elles rebondissent, elles sont alors renvoyées vers l’émetteur. En mesurant la vitesse à laquelle les ondes reviennent, il est possible de déterminer la profondeur des réseaux souterrains. Cette technique de détection permet d’identifier les objets métalliques et non métalliques dans le sol jusqu’à une profondeur de 4 m.

détection réseaux souterrains

Le marquage des réseaux enterrés, une étape à ne pas négliger

Après la détection des infrastructures présentes dans le sous-sol, il est d’usage de les marquer à la surface afin de donner des repères visuels aux ouvriers. Pour cela, vous pouvez utiliser de la peinture ou des piquets. Les couleurs à utiliser pour chaque type de réseau souterrain répondent à la norme NF P 98-332. Voici le modèle que suit cette norme :

  • le rouge indique la présence de câbles électriques,
  • le jaune concerne les réseaux qui transportent des hydrocarbures,
  • l’orange sert à identifier les canalisations qui transportent des produits chimiques,
  • le marron précise qu’il y a un réseau d’assainissement,
  • le bleu témoigne de la présence d’eau potable,
  • le vert concerne les signalisations routières et les réseaux télécoms,
  • le violet indique la présence de tuyaux pour le chauffage et la climatisation,
  • le rose marque la présence de multiples réseaux,
  • le blanc indique une zone de travaux.

Ces marquages permettent de réduire les risques d’accident et d’endommagement des réseaux enterrés. Les ouvriers ont alors une idée précise des démarches à suivre en fonction de la nature des installations souterraines.

À quel professionnel faire appel pour la détection de réseaux enterrés ?

Pour réaliser cette opération, contactez une entreprise spécialisée dans la détection de réseaux. Ce type de société possède en général un équipement de pointe pour détecter les réseaux enterrés. De plus, elle est constituée d’une équipe de professionnels qualifiés pour effectuer la détection souterraine. Ceux-ci ont suivi une formation adéquate pour utiliser les équipements de détection et en interpréter les résultats. Ils sont aussi en mesure de fournir des recommandations pour minimiser les risques sur les réseaux enterrés.

Pour choisir la bonne entreprise, vérifiez si elle possède de vraies compétences en détection de réseaux enterrés. Pour vous aider, il existe des certificats ainsi que des agréments tels que l’AIPR (autorisation d’intervention à proximité des réseaux) qui témoignent du savoir-faire d’une entreprise dans ce domaine.

Source statistique :

https://www.preventionbtp.fr/ressources/focus/travaux-a-proximite-des-reseaux-quelles-obligations-pour-les-exploitants-de-reseaux_jQBVn8XdQ9MoVHsdMXZysK

Article similaire