Investissement

Tout savoir sur le prêt immobilier

Réaliser un emprunt immobilier est nécessaire construire un logement individuel ou locatif. Étant donné que cela nécessite un budget conséquent, la meilleure option est de faire recours à un prêt immobilier. Il s’agit là de la solution la plus simple, la plus efficace et la plus rapide. Il faut néanmoins un minimum d’informations sur le sujet avant de sa lancée dans pareille aventure.

Qu’est-ce qu’un prêt immobilier ?

Un prêt immo a pour but de faciliter l’achat d’un logement (destiné à usage personnel ou location) ou l’achat d’un terrain sur lequel vous construirez. Ce prêt peut également servir aux dépenses liées aux travaux de l’architecte. De même, il peut servir à l’achat des matériaux indispensables à la mise sur pied de votre bâtiment. Pour en savoir plus, de nombreux sites web sont spécialisés dans ce secteur et peuvent répondre à toutes vos questions. Plusieurs critères interviennent dans le choix d’un prêt immobilier. Nous avons entre autres, les différents taux d’emprunt qui représentent une sorte de rémunération pour la banque.

A voir aussi : Comment réussir une annonce immobilière ?

L’autre critère est la durée du prêt qui est à déterminer personnellement. Cependant, gardez à l’esprit que l’option d’un prêt à une longue durée ne fera que favoriser le gonflement des taux. Le dernier critère est la garantie que votre prêteur. Cette garantie peut être une hypothèque, une caution d’un tiers ou une souscription d’assurances. Il faut noter que généralement, le prêt se fait suite à un dépôt de 10% du capital à prêter. Ce point précis est étudié au cas par cas selon les banques.

réaliser un prêt immobilier

A lire en complément : La Zone C est-elle éligible à la loi Pinel ?

Quels sont les différents types de prêt immobilier ?

Il existe plusieurs types d’emprunt que vous pouvez réaliser dans le cadre d’un investissement immobilier dont les plus connus sont :

Le prêt libre

Il s’agit là du prêt le plus répandu. C’est le prêt le plus accessible à tous. Il n’impose aucune contrainte de réglementation. Avec un tel prêt, il y a moins de règles à respecter et ainsi, moins de casse-tête. La mensualité versée par l’emprunteur réduit une partie du capital emprunté et contribue au payement des intérêts du crédit immobilier et les frais liés à l’assurance. Le prêt sera entièrement remboursé au moment de la dernière échéance.

Le prêt in fine

Il s’agit d’un prêt généralement réservé aux investisseurs fortement fiscalisés. Ce type de prêt est exclusivement réservée à ceux qui désirent procéder à un achat de logement destiné à la mise en location. La mensualité ne sert qu’à facturer les intérêts. L’emprunt n’est donc pas amorti. Le prêt in fine favorise la réduction des impôts. Si la facturation d’intérêts est plus forte que pour un prêt classique, elle permet surtout de réduire efficacement le bénéfice foncier en déclarant plus d’intérêts payés en cours d’année et ainsi en diminuant l’imposition.

Cependant, Il faut disposer d’un capital de départ assez conséquent qui devra rester bloqué tant que votre prêt ne sera pas remboursé. De plus, la durée de l’emprunt est incertaine car elle dépend de la performance du placement permettant le solde.

En somme, le choix d’un prêt immobilier se fait en fonction de votre pouvoir financier et de ce que vous comptez faire de votre logement.

02 février 2021
Show Buttons
Hide Buttons