Immo

Réussir son investissement en EHPAD : comment procéder concrètement aujourd’hui ?

Investir en EHPAD aujourd’hui est une bonne chose, car la demande de ce type de logement ne fera qu’augmenter au fil des ans. En effet, selon l’INSEE, d’ici 2060, les personnes âgées dépendantes seront plus de 2 millions en France. C’est pratiquement le double de leur nombre d’aujourd’hui. Cela dit, vous trouverez toujours des locataires. Il est donc judicieux de faire cet investissement. Mais, pour qu’il en soit réellement ainsi, vous devez agir avec rigueur. À cet effet, il y a un certain nombre de critères à suivre. Ces derniers sont présentés dans ce billet.

EHPAD : de quoi est-il réellement question ?

L’EHPAD fait référence aux Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes. Cela dit, c’est ces genres d’établissements qui accueillent les personnes du troisième âge qui ont besoin d’une assistance journellement. Ces dernières sont le plus souvent atteintes d’une maladie dégénérative et ont alors besoin de certains équipements pour ne pas avoir du mal à vivre chaque jour. Dans un EHPAD, elles retrouvent tout ce qui peut améliorer leur quotidien.

A découvrir également : 3 raisons d’investir en immobilier dans les Pyrénées

Vous avez aujourd’hui toutes les raisons de réaliser un investissement ehpad. Une chose est sûre, vous ne perdrez pas votre argent, car la demande continuera d’augmenter. Outre cet aspect, il faut savoir que vous percevrez toujours vos loyers selon les modalités que vous aurez choisies. De plus, vous bénéficierez d’intéressantes réductions d’impôts. Cependant, pour profiter de ces avantages, il est impérieux de bien investir en EHPAD. Les six conseils qui suivent vous seront plus qu’utiles.

Choisir un gestionnaire de qualité

L’un des tout premiers points que vous devez considérer lorsqu’il s’agit d’investir en EHPAD est la solidité du gestionnaire. Ici, lorsque vous achetez la chambre, c’est un exploitant qui s’occupe de sa gestion. Vous aurez alors à signer un bail commercial avec lui. En retour, il est tenu de vous reverser des loyers. Retenez que la réussite de votre projet sera tributaire de la solidité de cet exploitant.

A voir aussi : Comment choisir son agence immobilière à Lille ?

C’est pour cette raison qu’il est conseillé de choisir un gestionnaire expérimenté. Il doit d’abord avoir une bonne réputation. Vous êtes donc appelé à bien vous renseigner sur ce dernier. Outre cela, vous devez miser sur un exploitant qui a l’habitude de s’occuper de la gestion de nombreux lits et résidences médicalisées. L’idéal est qu’il soit un habitué de la gestion de grands établissements médicalisés (80 lits au minimum).

Par ailleurs, vous devez vous tourner vers un gestionnaire solvable. Vous l’auriez compris, il est impérieux de prendre des renseignements sur sa santé financière. De plus, le meilleur gestionnaire que vous pouvez choisir est celui dont les anciens programmes ont été une parfaite réussite. Là, vous êtes certain que votre projet est entre de bonnes mains. Pensez-y !

Sélectionner un bon programme

Réussir son investissement en EHPAD revient à bien sélectionner son programme. Ici, vous êtes appelé à choisir un bon emplacement pour la résidence médicalisée. Il est donc impérieux d’opter pour ces programmes localisés dans des villes où il fait bon vivre. En outre, la ville et quartier de votre choix doivent être appréciés par les personnes du troisième âge.

Ce sont eux qui habiteront dans ces résidences. Ils ne devront donc avoir aucun problème avec leur emplacement. Ainsi, vous ne manquerez pas d’occupants. N’oubliez pas donc de tenir compte du climat, des commodités, etc. Pour ceux qui désirent investir dans l’ancien, vous devrez vérifier le taux de remplissage de la résidence de même que ses différents bilans comptables. De cette façon, vous aurez une réelle idée de la santé financière de l’établissement et de son gestionnaire. Tout cela vous permettra de faire le bon choix.

Bien lire le bail commercial

Avant d’investir en EHPAD, il vous faudra lire minutieusement le bail commercial. Vous devez bien comprendre ses différentes conditions. Gardez à l’esprit que ce contrat va vous lier au gestionnaire de l’établissement pendant tout le temps que durera votre investissement. Bien lire et comprendre les conditions du bail vous évitera d’éventuels litiges dans l’avenir.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, c’est la loi Alur qui régit les nouveaux baux. Selon cette loi, l’investisseur est désormais propriétaire de la chambre et des millièmes. Normalement, c’est l’exploitant qui doit s’occuper de l’entretien du mobilier. Si vous voyez une annonce de ventes de chambres d’EHPAD dans laquelle il est mentionné que les articles 605 et 606 à la charge de l’exploitant, vous pouvez miser dessus.

En effet, dans ces conditions, c’est le gestionnaire qui prendra en charge les gros travaux. Ce n’est donc pas vous qui les financerez. Avant de signer le présent contrat, prenez la peine de demander à l’exploitant si certains travaux comme le renouvellement de la chaudière, le remplacement des toitures et autres, seront à votre charge ou à la sienne. Il faut noter que le gestionnaire peut décider de s’occuper de la TVA moyennant une récompense pécuniaire. Par exemple, il peut prendre à charge la taxe sur les ordures ménagères.

Par ailleurs, vous devez vérifier le rendement qui est proposé dans le contrat. Si ce dernier dépasse largement le rendement moyen net qui proposé au niveau national, dites-vous que cela est suspect. Dit autrement, vous devez faire très attention lorsque le rendement dépasse les 5%. Outre cela, il faudra également jeter un œil sur les modalités de versements de vos loyers. L’idéal ici est d’opter pour les versements mensuels. Si vous le désirez, vous pouvez choisir les versements trimestriels. Il est donc primordial de lire minutieusement le bail commercial proposé avant d’investir en EHPAD.

Le meilleur dispositif de défiscalisation à choisir

Choisir le bon dispositif de défiscalisation fait partie des critères à prendre en compte lorsqu’il s’agit de réussir son investissement dans un EHPAD. Il est possible d’investir au titre de Loueur en Meublé Non Professionnel. Dans le cas d’espèce, vous pouvez obtenir un déficit financier. Si cela se présente, ledit déficit est imputé sur les revenus locatifs des prochaines années. Toutefois, sachez qu’ici, il vous est possible de profiter d’un amortissement comptable du bien acheté.

Il faut noter que vous avez encore la possibilité d’investir en EHPAD avec le dispositif de défiscalisation Censi-Bouvard. Ici, vous bénéficierez d’une intéressante réduction fiscale. Cette dernière équivaut à 11% du prix auquel vous auriez acheté la chambre médicalisée, sans que les taxes ne soient pas prises en compte. En effet, grâce à ce dispositif, la TVA sur le prix d’acquisition du logement est réduite de 100%.

Cependant, il faut savoir que le prix du bien ne doit pas excéder les 300 000 euros. Par ailleurs, avant de bénéficier de cet avantage fiscal, vous devez louer le bien pendant tout au moins 9 années. C’est une réduction d’impôt qui est répartie sur toute la période de mise en location.

Payer la chambre médicalisée à un prix raisonnable

Vous devez éviter de surpayer la chambre. Il est vrai que les prix au mètre carré pour ce type de logement sont bien supérieurs à ces prix qu’on retrouve sur le marché immobilier traditionnel. En outre, vous devez vous assurer que les services offerts dans votre logement répondent bien aux normes de sécurité. Une remise en conformité doit donc être faite régulièrement. Mais, ce n’est pas pour toutes ces raisons que vous allez payer un prix qui dépasse l’endentement.

Vous devez donc être vigilant. Achetez le bien à un prix raisonnable et vous profiterez d’une bonne rentabilité. N’hésitez pas à comparer les prix afin de faire un choix judicieux.

L’aide d’un professionnel n’est pas à négliger

Pour finir, vous pouvez faire appel à un professionnel du domaine afin de réussir votre investissement en EHPAD. Un expert connait toutes les démarches à effectuer. Avec lui, vous éviterez certains risques. Ici, vous pouvez contacter un conseiller patrimonial dont la spécialité est l’ingénierie fiscale et patrimoniale.

Il vous sera donc d’une grande aide pour la réussite de ce projet qui vous tient tant à cœur. Outre ce dernier, vous devez faire appel à expert-comptable. Il vous aidera pour tout ce qui concerne la TVA et l’amortissement de votre logement. Tenez compte de tous les conseils prodigués et vous réussirez facilement votre investissement en EHPAD pour votre plus grand bonheur.

Article similaire