Immo

Quelles avantages offrent la SCPI ?

Avec les SCPI, vous investissez dans l’immobilier sans posséder un seul bien directement. Et pourtant, ce type de placement comptent de nombreux avantages, dont le fait de ne pas avoir à s’occuper de la gestion de son parc immobilier. Quels sont les réels atouts des SCPI par rapport à d’autres types d’investissement dans l’immobilier ?

Les SCPI : une façon rentable pour investir dans l’immobilier

Si vous avez décidé d’investir dans l’immobilier, vous avez d’abord deux choix à faire. Vous pouvez décider d’investir directement dans un ou plusieurs biens comme dans le cas de l’investissement dans l’immobilier locatif ou la création d’une SCI. Sinon, comme la grande majorité des investisseurs, vous pouvez opter pour l’investissement dans des SCPI.

A lire en complément : Tout savoir sur le bail réel solidaire

Les SCPI peuvent vous apporter un rendement pouvant aller jusqu’à 4 à 5% de votre investissement, et pourtant, vous n’avez pas à bouger le petit doigt. Notez toutefois que l’investissement dans les SCPI est sécurisé mais pas complètement sans risques, comme le site Perlib.fr tient à le souligner. Il faut en comprendre le fonctionnement pour en tirer le meilleur parti.

A lire aussi : Quels sont les avantages du recours à une entreprise locale pour un projet immobilier de location à Villard de Lans 

Les SCPI et la mutualisation des risques

Quand on dit que les SCPI sont sécurisées et sans risques, ce n’est pas vrai dans l’absolu. Les SCPI dépendent du marché immobilier, leurs valeurs peuvent fluctuer, et le feront, au fil des ans. D’une année à une autre, vous pouvez tout aussi bien subir des pertes que des bénéfices. Certes, les SCPI vous apportent des revenus réguliers, mais il n’y a ni garantie sur ces derniers ni sur votre capital.

Et pourtant, les SCPI restent l’un des placements les plus sécurisés parmi tous les placements avec risque de perte en capital. Pour comprendre cet avantage, il faut comprendre ce qu’est la mutualisation des risques en matière de SCPI. Pour faire court, plus une SCPI dispose et exploite une grande diversité de patrimoines implantés dans différentes zones géographiques, moins elle est susceptible de connaître une crise ou une faillite.

En SCPI les risques existent, mais ils sont minimes. En tant qu’investisseur, vous ne détenez pas un bien immobilier en particulier, mais plusieurs parts de différents biens éparpillés dans différentes zones géographiques – en France et/ou à l’étranger. Si l’un de ces biens venait à ne pas performer, les autres peuvent compenser.

Les SCPI : simplifiées et accessibles à tous

Il est très facile de comprendre le fonctionnement des sociétés de gestion et des actifs SCPI. Vous achetez des parts de la société et en recevez des loyers/revenus, dans le cas des SCPI de rendement. Toute la gestion des parcs immobiliers relève de la SCPI. Tout ce que vous avez à faire c’est de choisir la bonne SCPI, étant donné que le fonctionnement de l’actif est relativement simple. Investissement “pierre-papier” comme les SCPI, les OPCI ont moins la côte auprès des investisseurs.

Un OPCI est composé d’actifs immobiliers – comme une SCPI – mais également d’actifs financiers, à savoir des actions, des obligations et des OPCVM.  Vous n’investissez pas totalement dans l’immobilier en optant pour des OPCI mais à hauteur de 51 à 65% dépendamment de la société de gestion. En bref, les OPCI sont plus difficiles à appréhender et surtout plus volatiles que les SCPI bien que pour les frais d’entrées, les OPCI soient plus avantagés.

Les frais d’entrées se situent entre 3 à 5% pour ces derniers alors qu’ils sont de l’ordre de 8 à 12 % pour les SCPI. Toutefois, on dit souvent que les investissements en SCPI et OPCI sont complémentaires, d’autant plus qu’il est toujours conseillé de diversifier ses placements. Pour faire la part des choses, sur ce blog, vous trouverez des compléments d’informations sur les meilleurs placements à faire dans l’immobilier.

Article similaire