Défiscalisation

Pourquoi investir dans une SCPI plutôt que dans l’immobilier en dur ?

Alors que les taux des différents livrets baissent de plus en plus, les Français cherchent d’autres moyens d’investir leur épargne. Pour cela, l’immobilier est tout trouvé, c’est d’ailleurs le placement préféré des Français (hors livrets) ! Cependant, vaut-il mieux investir dans l’immobilier en dur, ou dans l’immobilier papier ? On appelle d’ailleurs ce dernier, les SCPI, et il en existe de toutes sortes ! Le mieux avant de se lancer est de réaliser un comparatif des SCPI de rendement. Mais avant d’aller plus loin, posons les bases de ce qu’est l’investissement dans une SCPI.

Présentation de l’investissement par SCPI.

Dans l’immobilier classique, si vous souhaitez investir, vous devez acheter un bien (maison, appartement ou immeuble), et le mettre en location. La suite ? La gestion locative tout au long de votre investissement. Avec une SCPI, les choses sont beaucoup plus simples ! Il vous suffit de signer un papier d’investissement, de verser votre somme, et ensuite laisser l’entreprise avec qui vous traitez gérer tout le reste.

A lire également : Comptable de copropriété : pourquoi faire ce choix ?

Pour imager cela, admettons qu’une SCPI vous permette d’investir dans un projet de 3 millions d’euros. Cette dernière « acquiert » le bien à cette valeur, et vous achetez ensuite des parts de ce bien à la hauteur que vous voulez : 1 000€, 100 000€ voire même 1 million d’euros ! Peu importe, vous avez le choix. Ensuite, vous recevrez chaque mois une partie du loyer en fonction du montant de votre investissement. Votre mise de départ, tout comme dans l’immobilier en dur, prend de la valeur en même temps que le bien (comme c’est souvent le cas, l’immobilier étant plutôt un marché montant). Le grand avantage de ce genre d’investissement est donc de pouvoir investir dans l’immobilier avec la somme que vous souhaitez, et surtout, sans avoir à gérer chaque mois le bien.

Bref, dans tous les cas, investir dans l’immobilier est une valeur sûre, et si vous n’avez pas l’envie ou les possibilités de le faire par vous-même, la SCPI se révèle être la meilleure des solutions ! Et si cela vous empêche en plus de souscrire à un crédit…. 😉

Lire également : Trois dispositifs de défiscalisation immobilière à utiliser pour réduire vos impôts 

Les avantages de l’investissement en SCPI par rapport à l’immobilier en dur

Maintenant que nous avons vu comment investir dans une SCPI, intéressons-nous aux avantages de ce type d’investissement par rapport à l’immobilier en dur.

Le premier avantage est la diversification du portefeuille immobilier. Effectivement, vous n’aurez pas besoin de concentrer votre investissement sur un seul bien ou une seule ville ; au contraire, vous pouvez choisir plusieurs SCPI pour diversifier votre budget et ainsi limiter les risques liés à l’achat d’un seul bien immobilier. Par exemple, si vous décidez d’investir dans des bureaux à Lyon et que le marché s’avère baisser après quelques années, cela ne signifie pas nécessairement la fin de vos revenus locatifs si vous avez diversifié vos placements avec une SCPI qui possède des biens immobiliers ailleurs en France.

Un autre avantage est la mutualisation des charges et du risque. Si un immeuble détenu par la société subit un sinistre (incendie, inondation), les coûts seront répartis entre tous les investisseurs plutôt que supportés uniquement par le propriétaire unique dans un cas typique d’un achat immobilier classique. De même pour les frais liés à l’entretien : ils sont intégrés dans les charges payées par chaque associé proportionnellement au montant qu’il a injecté dans son plan d’épargne. Cela permet non seulement de diviser ces frais mais aussi de limiter le risque quant aux loyers impayés ou encore aux appartements vides car ils sont distribués entre toutes les personnes ayant opté pour cette solution.

Le troisième avantage est la liquidité ; effectivement, il n’y a pas besoin de vendre un bien immobilier pour récupérer sa mise. Les parts peuvent être cédées à tout moment et vous pouvez ainsi disposer rapidement de votre argent en cas de besoin ou si une opportunité d’investissement se présente.

Le dernier point que nous allons aborder ne concerne pas les avantages propres aux SCPI mais plutôt les inconvénients des achats immobiliers classiques : certains étudiants ayant effectué leur investissement dans l’immobilier locatif ont témoigné avoir été confrontés à des problèmes avec leurs locataires (impayés, dégradations) ce qui a entraîné des frais supplémentaires et une perte évidente de temps. Avec les SCPI, ces soucis sont balayés car elles prennent elles-mêmes en charge la gestion du patrimoine.

Les différents types de SCPI et comment choisir celle qui convient le mieux à son profil d’investisseur

Maintenant que nous avons vu les avantages de l’investissement dans une SCPI, intéressons-nous aux différents types de SCPI et à la manière de choisir celle qui convient le mieux à son profil d’investisseur.

Il existe deux types de SCPI : la SCPI fiscale et la SCPI de rendement. La première a pour objectif principal d’optimiser la fiscalité du souscripteur en lui permettant notamment de bénéficier d’une réduction d’impôt immédiate sur ses revenus fonciers. En contrepartie, elle est soumise à un certain nombre de contraintes réglementaires ou encore à des conditions spécifiques telles que des durées minimales pour la détention des parts, par exemple. Pour ce qui est de la seconde catégorie, elle se concentre principalement sur l’acquisition et/ou l’exploitation locative des biens immobiliers afin d’en tirer un rendement financier stable.

Le choix entre ces deux options dépendra donc essentiellement du profil de l’investisseur concerné. Si vous êtes plutôt focalisé sur les avantages fiscaux offerts par la loi Pinel ou Malraux (par exemple), il faudra alors opter pour une SCPI fiscale. Si c’est uniquement le rendement financier qui vous intéresse, avec un risque faible voire modéré en fonction du type sélectionné, il sera préférable de choisir une SCPI orientée vers cet aspect-là.

• La qualité du patrimoine immobilier géré par chaque société ;
• Les perspectives futures quant au marché de l’immobilier et aux évolutions réglementaires ;
• Les frais annexes (frais de souscription, de gestion, frais d’entrée) considérés comme étant les coûts facturés par la société pour gérer votre placement ;
• La maturité du fonds associé qui peut conditionner une liquidité plus ou moins rapide.

Ce sont des éléments clés à bien examiner avant de prendre sa décision afin d’éviter les mauvaises surprises dans le futur. Même si l’investissement en SCPI est généralement considéré comme un placement sûr et rentable, il n’en reste pas moins que chaque investisseur doit être conscient des risques associés à ce type d’investissement.

En définitive, la SCPI offre certainement un grand nombre d’avantages : diversification du patrimoine immobilier et mutualisation des charges, mais aussi simplicité administrative car elle ne demande aucune intervention active ni connaissance approfondie sur le marché immobilier. C’est pourquoi elle a intégré une part importante dans les dernières stratégies commerciales visant à proposer une alternative viable face aux placements traditionnels présentant souvent des risques non négligeables.

Article similaire