Travaux

Comment isoler une vieille maison avec de la mousse projetée

Nous vous présentons le type d’isolation qui convient le mieux aux murs, sol et toiture de votre maison.

Les habitants des maisons construites milieu du 20ème siècle pensent qu’il n’y a rien à faire pour se protéger du froid. Avec cette technique, il est tout à fait possible de réaliser l’isolation des murs intérieurs dans une maison ancienne.

A lire également : Avantages de l'aluminium pour vos fenêtres double vitrage

Si le toit d’une maison est déjà entièrement isolé, l’ajout d’une isolation aux murs peut être le meilleur moyen de réduire les coûts de chauffage. Comme c’est le cas pour la plupart des projets de rénovation, la plupart des murs de cette maison devaient rester intacts. Mais on se pose alors la question de savoir quelle est la meilleure façon d’installer des matériaux permettant d’économiser de l’énergie sans démolir des parties du bâtiment.

Quel est le meilleur type d’isolation pour les murs intérieurs ?

Le propriétaire qui souhaite profiter d’une rénovation pour ajouter une nouvelle isolation ou une isolation supplémentaire a de nombreux choix : frigolite, laine de verre et laine sous plusieurs formes. Bien entendu, le coût et l’efficacité exprimée par la valeur R qui mesure la résistance au transfert de chaleur varient.

A voir aussi : Le boom de la pergola bioclimatique

Dans la rénovation, on est souvent limité à cause de contraintes. C’est là que faire appel à un professionnel qui appliquera de la mousse projetée sera rapide, propre et vous permettra d’isoler tant les murs que les plafonds.

Qu’est-ce que la Mousse polyuréthane expansive

Composé de polyuréthane à cellules ouvertes ou fermées, cet isolant se présente sous la forme d’une mousse souple ou d’un liquide moussant, remplissant tous les espaces et se rigidifiant ensuite. Appliqué uniquement par des professionnels, il est plus coûteux que les autres options, mais il est le meilleur pour colmater les fuites d’air.

Le polyuréthane à cellules ouvertes, ou polyicynène, est une mousse spongieuse de faible densité. Elle est pulvérisée entre les montants exposés et se dilate jusqu’à 100 fois son volume en quelques secondes. Sur les murs finis, les installateurs versent une version plus douce à travers de petits trous ; elle se dilate en quelques minutes pour atteindre 60 fois son volume. La mousse de polyuréthane à cellules fermées se dilate jusqu’à 30 fois son volume et sèche pour former une coque très dure.

La mousse s’applique comme de la mousse à raser mais durcit en quelques jours pour prendre la consistance d’une meringue, nécessite un treillis entre les montants pour la contenir.

Performances thermiques de la Mousse polyuréthane expansive

Le polyicynène donne environ R-3,6 par pouce d’épaisseur ; le polyuréthane à cellules fermées, entre R-6 et R-7 ; et la mousse cimentaire, R-3,9.

Problèmes éventuels de la Mousse polyuréthane expansive

Le polyicynène peut fissurer les murs existants ou fuir et tacher un sol. Le polyuréthane n’est pas stable lorsqu’il est exposé aux rayons UV. Le polyuréthane à cellules fermées et la mousse cimentaire ne sont pas flexibles, donc lorsque les montants se dilatent et se contractent, des espaces peuvent se créer.

Le coût de la Mousse polyuréthane expansive

Le polyicynène et le polyuréthane coute quelques euros par mètre carré. Le prix dépend de l’épaisseur qui va être appliquée. Les installateurs peuvent aussi pulvériser une fine couche de mousse pour sceller les fuites, puis remplir avec un isolant moins coûteux.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons