Immo

3 pistes pour faire construire une maison plus éco-responsable

Faire construire sa maison est pour de nombreux acquéreurs l’objectif immobilier ultime. Et pour cause, quelle meilleure option pour envisager une maison réellement à son image, répondant à la fois à ses envies et à ses besoins. Mais au-delà des considérations esthétiques, pratiques ou fonctionnelles, la dimension écologique a depuis quelques années largement pris pied dans le secteur de la construction, avec une réelle adaptation de l’offre des constructeurs en réponse aux attentes des acheteurs. Au fil de cet article, nous vous proposons quelques pistes à envisager si vous souhaitez faire construire une maison plus respectueuse de l’environnement.

Intégrez votre maison dans son environnement

La nature est pleine de ressources, c’est bien connu. Pourtant, on oublie souvent se fait au point de vouloir la dominer ou la contrôler lorsque l’on fait construire sa maison. Et si vous tentiez plutôt de prendre partie de ces richesses en adoptant les concepts du bioclimatisme ?

Lire également : Pourquoi faire construire sa maison individuelle ?

Ces principes laissent finalement place au bon sens :

  • Construire une maison compacte, plus économique à la construction, mais aussi plus simple à chauffer ;
  • Concevoir le plan de la maison selon la course du soleil, en plaçant les pièces de vie exposées sud pour profiter de la luminosité ;
  • Dans cette même optique, profiter au maximum des apports solaires pour chauffer sa maison en hiver ;
  • Mais aussi se protéger des rayons du soleil en été afin d’éviter la surchauffe, en installant une casquette solaire ou en profitant de la protection de la végétation environnante.

À l’instar du cabinet Hexagone Architecture, de nombreux professionnels de la construction et de l’immobilier font des concepts du bioclimatisme des éléments incontournables de leur approche pour chacun de leurs projets.

Lire également : Quel est le taux moyen assurance prêt immobilier ?

Optez pour des matériaux de construction et d’isolation biosourcés

Si la maison à ossature bois bénéficie depuis quelque temps déjà d’une bonne médiatisation et de relais auprès des professionnels de l’immobilier, le bois est loin d’être la seule option permettant de réduire l’impact environnemental de sa construction. La brique assure ainsi son grand retour dans l’univers de la construction.

Du côté de l’isolation thermique, les alternatives à l’incontournable laine de verre se sont nettement diversifiées au cours des années passées, revenant généralement à des éléments finalement utilisés depuis la nuit des temps. Laine de mouton, fibre de bois, ouate de cellulose, liège, paille, laine de chanvre… Les isolants issus de matières renouvelables et le plus souvent recyclables, mais aussi performantes sur le plan thermique.

Dans l’idéal, cette réflexion devrait être poussée jusqu’aux matériaux de finitions : peintures, enduits, revêtements de sols, etc.

N’hésitez pas à exprimer ce souhait, dès la conception de votre cahier des charges, à votre constructeur afin qu’il intègre cela dans sa réflexion, dans son projet et dans son devis.

Misez sur les énergies renouvelables

Toute maison repose au quotidien sur la consommation d’énergie, que ce soit pour la production d’eau chaude, le chauffage ou l’utilisation des multiples appareils électriques (réfrigérateur, four, télévision, ordinateur, luminaires…). De nombreuses solutions permettent pourtant de s’affranchir partiellement, et parfois même totalement, de l’utilisation d’énergies fossiles.

À l’instar de www.aec49.fr, bien des constructeurs de maisons individuelles tentent aujourd’hui d’intégrer les énergies renouvelables dès la conception de leurs projets. Pour cela, différentes pistes sont envisageables :

  • L’aérothermie ou la géothermie afin l’installation d’une pompe à chaleur permettant d’assurer le chauffage de la maison et même la production d’eau chaude sanitaire ;
  • L’utilisation du bois pour le chauffage ou la production d’eau chaude avec l’installation d’un poêle ou d’une chaudière à bois ou à granulés de bois ;
  • Les panneaux solaires qui vont capter l’énergie du soleil afin de produire de l’électricité ou chauffer l’eau de façon écologique ;
  • L’énergie éolienne qui convertit la force du vent en énergie électrique ensuite stockée dans des batteries ou réinjectée dans le réseau.

Maison éco-reponsable, tordez le cou aux idées reçues

Pour finir, voici quelques idées reçues sur la construction de maisons écologiques auxquelles il fait bon de tordre le cou :

  • Non, une maison éco-responsable n’est pas forcément plus chère ! Bien conçue et performante sur le plan énergétique, l’investissement premier peut rapidement être rentabilisé. Par ailleurs, la réflexion même d’une maison écologique conduit souvent à repenser ses priorités, tant et si bien que de nombreux acheteurs repensent leur projet en se concentrant sur la dimension écologique.
  • Non, une maison écologique ne manque pas de confort ! De nombreuses personnes imaginent l’écologie sous un angle morose. Pourtant la seule recherche de la lumière confère souvent un confort de vie incroyable dans la maison. Et il n’est pas question de faire l’impasse sur le design et le confort.

Vous souhaitez faire construire une maison réellement éco-responsable ? N’hésitez pas à vous rapprocher de constructeurs spécialisés, qui sauront prendre en compte votre souhait avec l’ensemble de ces aspects. N’hésitez pas à comparer les offres qui vous seront faites afin de trouver celle qui sera la plus en adéquation avec vos objectifs, vos envies, mais aussi votre budget.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons