Assurance

Quelle tendance pour les taux immobiliers ?

Cette année spéciale aura marqué toutes les pensées, mais ce qui s’est passé dans le monde des prêts immobiliers ? CREDIXIA prend une rétrospective 2020. Quelles lois ont eu un impact sur le marché immobilier cette année, quelles ont été les tendances immobilières en 2020 et quelles seront les prévisions pour 2021 ?

Directives du HCSF et de la Banque de France

Fin 2019, le HCSF et la Banque de France ont décidé conjointement de resserrer les critères d’obtention d’un prêt immobilier :

A voir aussi : Comment changer d'assurance emprunteur ?

  • Limite maximale de l’échéance d’un prêt fixée à 25 ans
  • Ratio d’endettement maximal de 33%
  • Obligation de contribution personnelle fixée à au moins 10%

Dès 2020, les banques appliquent rigoureusement les recommandations imposées par le HCSF. Renforcement simultané des conditions de crédit en augmentant les prêts immobiliers pendant le premier confinement.

Ein Im Au cours de la même période, le taux d’usure a fortement baissé (tombant à 2,40% * aux deuxième et troisième trimestres de 2020) et a bloqué de nombreux acheteurs potentiels.

A découvrir également : Est-il obligatoire d'avoir une assurance ?

Tous ces facteurs ont considérablement réduit le nombre de prêts immobiliers accordés par les banques et, par conséquent, le nombre de transactions immobilières.

Baisse des ventes immobilières

L’ année 2019 a brillé avec son développement immobilier exceptionnel. En 2019, les ventes ont augmenté de 11,4 % par rapport à 2018. Et le chiffre d’affaires en millions de dollars a été dépassé à la mi-octobre 2019.

Il est clair que la comparaison avec 2020 est frappante. Cette année, l’immobilier a enregistré une baisse de – 25% des ventes immobilières aux bâtiments principaux et auxiliaires, ainsi qu’une diminution de – 40% pour l’immobilier commercial par rapport à 2019. Cependant, les évolutions législatives ont dû avoir un impact positif sur le marché immobilier…

Application des nouvelles lois en 2020

Dans l’année Les nouvelles réformes ont eu un impact sur le marché immobilier d’ici 2020 :

  • Prolongation du PTZ : Le taux d’intérêt zéro (PTZ) a été prolongé dans le courant de 2020 et le restera jusqu’au 31 décembre 2022. Il s’agit d’un prêt de 0 % accordé par l’État pour promouvoir l’acquisition de la propriété des premiers acheteurs pour l’achat d’une résidence principale dans la rénovation neuve ou ancienne (sous réserve de revenus).
  • Taxe sur le logement : En 2020, 80 % des contribuables étaient exonérés de l’impôt sur la résidence principale, soit plus qu’en 2019 (65 %).
  • Transformation du crédit d’impôt (CITE) : En 2020, le crédit d’impôt est devenu une prime d’amélioration de l’énergie versée sous la forme d’un montant forfaitaire. Elle est réservée aux ménages dont le revenu est inférieur à ce qui permet le bénéfice de la CITE.

Impact du COVID-19

Le contexte sanitaire de 2020 est l’une des principales raisons de cette triste Découverte, cette pandémie a attaqué tous les secteurs et l’immobilier n’a pas été épargné. Si nous devions garder un numéro pour expliquer l’impact de COVID19, ce serait : plus de 150 000 transactions immobilières ont été annulées ou interrompues. Compte tenu de l’interdépendance des acteurs immobiliers (banques, notaires, agences, courtiers) et de la violence avec laquelle la pandémie a frappé, la majorité des cas ont été considérablement retardés.

Quelles sont les prévisions pour 2021 ?

Ce jeudi 17 décembre 2020, le Haut Conseil de stabilité financière a approuvé et assouplit les conditions d’accès aux prêts immobiliers ! Que considérer pour 2021 :

  • La durée maximale de remboursement, dans certains cas, est étendue à un cas de deux ans, qui passe à 27 ans (au lieu de 25 ans).
  • Le ratio d’endettement maximal s’élève à 35 % (contre 33 %)
  • Exemption de ces restrictions a augmenté à 20% (contre 15%)

D’ ici 2021, les banques n’ont pas l’intention de quitter le marché des prêts immobiliers, le seul point d’entrée pour attirer de nouveaux clients. Compte tenu d’une politique commerciale ambitieuse et d’un taux de crédit très bas sur les marchés financiers, accompagnés de la politique à venir de la BCE, les taux d’intérêt devraient rester bas au début de l’année.

*Prêts à taux fixe d’une durée de 10 ans et inférieure à 20 ans

Choisir l’agence immobilière qui va vous aider à surfer sur la tendance  

Qu’il s’agisse de vendre son appartement à Paris, de le louer ou encore d’acheter à Paris, le choix d’une agence immobilière reste capitale. En effet, malgré les modifications pas toujours très avantageuses, apportées aux conditions de prêts (25 ans maximum, 33 % d’endettement, etc.), un agent immobilier peut vous aider à mener à bien votre opération dans les conditions les plus favorables. 

Une agence pour aider à réussir la vente de votre bien

Bien que les ventes connaissent un léger fléchissement dans la capitale, et notamment dans l’Ouest parisien, le prix au m2 ne semble pourtant pas s’orienter vers une baisse notable. Afin de réussir la vente de votre appartement, il est donc impératif de vous adresser à une agence immobilière ayant une parfaite connaissance de votre secteur. En effet, faire estimer son bien à Paris demande une bonne maîtrise ce marché immobilier, pas comme les autres. Les acheteurs étant très sensibles à la notion de quartier, le prix d’un appartement à Paris peut, en effet, varier d’un côté d’une rue à l’autre. 

Un agent immobilier qui vous accompagne dans toutes les étapes de la transaction

Votre agence immobilière doit être présente à toutes les étapes de votre projet. Elle doit donc tout d’abord procéder à l’estimation de votre bien, puis rédiger le mandat de vente qui va vous lier à elle. Son rôle consiste également à gérer les visites de votre appartement et à collecter les différentes offres d’achat afin de vous les soumettre. Enfin, elle vous accompagne lors de la signature du compris de vente, ainsi que lors de l’acte de vente final.

Une agence qui vous aide à réussir votre achat 

Acheter un appartement à Paris, exige également de s’adresser à un agent immobilier reconnu dans l’acquisition de biens immobiliers dans cette ville aux multiples facettes. Pour bien choisir le prestataire qui va vous accompagner dans votre projet, prenez soin, là encore, de vous renseigner sur les compétences des diverses agences qui opèrent sur le secteur de votre choix.

Une agence qui place l’humain au centre de son action

Afin d’avoir une première approche du marché immobilier parisien et pour en savoir plus sur la tendance du moment, connectez-vous sur le site d’un acteur réputé dans le monde de la vente et de l’achat de logements à Paris. 

Mais avant tout, orientez-vous de préférence vers une agence, qui plus qu’une transaction immobilière, vous propose un projet de vie. En effet, la plupart des grands groupes immobiliers donnent la priorité à leur chiffre d’affaires et pressent leurs agents afin d’augmenter le nombre des ventes. En faisant appel à un groupe qui a su conserver le sens de l’écoute et du conseil, vous pourrez mener votre projet en toute sérénité. C’est le cas du groupe Saint-Ferdinand, par exemple, qui apporte un accompagnement personnalisé à chacun de ses clients. En consultant leur site, vous trouverez de nombreux conseils pour vous aider à faire le meilleur choix en toute confiance.

Article similaire