Immo

Conseils pour les nouveaux propriétaires-bailleurs

Vous venez d’acquérir un bien immobilier et vous voulez le mettre en location ? Être propriétaire d’un appartement ou d’une maison en location requiert une certaine réactivité et le respect de certaines obligations. Pour se protéger des risques relatifs à la mise en location, il faut prendre son temps avant de conclure un contrat de location. Découvrez tout ce que vous devez savoir avant de louer votre bien.

Apprenez à connaître vos locataires avant de signer le bail

Des locataires potentiels sont intéressés par votre bien. Même si vous voulez que tout aille vite pour que votre bien ne reste pas inoccupé longtemps, il est important de ne pas se précipiter. En effet, le choix du locataire est très important. En sélectionnant un locataire potentiel fiable, vous allez assurer une bonne collaboration et vous allez surtout avoir l’esprit tranquille pendant toute la durée du bail locatif.

Lire également : Tout savoir sur le bail réel solidaire

D’après les explications données sur le site de Door-in, expert de la gestion de copropriété, apprendre à connaître leurs locataires est une véritable priorité pour les propriétaires-bailleurs. Il faut avoir un locataire fiable qui a des revenus réguliers et qui peut apporter des garanties sérieuses. N’hésitez pas à poser des questions à la personne pendant votre première entrevue. Vous pouvez vous renseigner sur la personne, sans trop entrer dans sa vie privée non plus. Pensez à vérifier si toutes les pièces justificatives fournies par le locataire potentiel sont authentiques. Il doit vous fournir les documents suivants :

  • son contrat de travail,
  • son dernier avis d’imposition,
  • les trois derniers bulletins de salaire de la personne,
  • les quittances de loyer des 3 derniers mois pour son ancien logement.

Au-delà des éléments de base comme les sources de revenus, vous devez aussi tenir compte du comportement de vos futurs locataires. C’est toujours mieux d’avoir des locataires polis, agréables, amicaux et collaboratifs.

A lire aussi : Geofoncier : portail d'informations sur le cadastre et le foncier

conseils pour louer son bien propriétaire-bailleur

Établissez des règles et des règlements que vos locataires doivent respecter

Dès que vous faites votre annonce, précisez bien les critères recherchés. Ensuite, vous devez établir des règles et des règlements précis qui doivent être respectés par le futur locataire. C’est un élément essentiel pour éviter les confrontations dans le futur. Le locataire va conclure le contrat en étant sûr(e) de pouvoir respecter le règlement.

Vous pouvez, par exemple, préciser si les locataires pourraient fumer à l’intérieur ou non, si vous acceptez les animaux dans le logement ou encore à quel moment il est possible de jouer d’un instrument de musique dans l’appartement.

Attention toutefois, car vous ne pouvez pas mettre tout ce que vous voulez dans vos règles pour éviter les critères discriminatoires. Vous devez trouver un équilibre entre les droits des locataires et ceux du voisinage.

Parmi les conditions qui peuvent être comprises dans un règlement, il y a :

  • l’utilisation des locaux communs,
  • l’utilisation de la cave s’il y en a une,
  • les heures de repos,
  • l’utilisation de l’ascenseur s’il y en a un,
  • les règles sur la collecte des ordures ménagères,
  • l’utilisation des terrains de jeux.

Notez que le règlement de maison peut être intégré au bail comme conditions générales. Dans ce cas, il fera partie intégrante du contrat de bail.

Effectuez les tâches d’entretien régulièrement

En principe, le locataire a l’obligation de maintenir le logement en état pendant qu’il l’occupe. C’est donc lui qui doit effectuer la plupart des petites opérations d’entretien courant, justement pour éviter d’avoir à effectuer des travaux de réparation ou de rénovation importants. Au moment où il quitte le logement, c’est-à-dire pendant l’état des lieux de sortie, le propriétaire bailleur peut retenir le montant correspondant aux travaux à effectuer qui résulteraient d’un défaut d’entretien.

Même si le locataire a cette obligation, ne l’attendez pas toujours pour toutes les tâches d’entretien courant. Vous pouvez vous charger de certaines opérations comme le remplacement des filtres à air et la vérification des détecteurs de fumée. Ce sont des tâches minimes qui peuvent vite mettre le logement en danger si elles ne sont pas réalisées à temps.

Soyez disponible pour vos locataires s’ils ont des questions

Vos relations avec vos locataires sont déterminantes pour le bon déroulé de votre vie de propriétaire bailleur. En cas de problèmes ou simplement pour avoir diverses informations, les locataires doivent pouvoir vous contacter facilement et rapidement. Les locataires doivent pouvoir compter sur vous pour leur apporter de l’aide en cas de problèmes, et non avoir peur de vous. C’est le meilleur moyen d’éviter que les problèmes ne s’aggravent. En étant disponible et réactif, vous allez pouvoir maîtriser la situation et prendre les choses en main, si besoin. C’est par exemple le cas si jamais il y a des problèmes électriques dans le logement. Si vos locataires vous contactent, vous allez pouvoir leur proposer un électricien compétent qui connaît bien l’installation électrique. C’est toujours mieux que d’apprendre plus tard qu’il y avait un problème qui s’est aggravé car les locataires ont essayé de résoudre eux-mêmes.

louer son bien

Soyez prêt à faire face à des situations d’urgence

La mise en location d’un bien implique qu’il faut être prêt à faire face à différentes situations d’urgence. Parmi les risques les plus courants, il y a les problèmes au niveau du logement comme la fuite d’eau et les locataires qui ne paient pas leur loyer.

Pour se protéger et éviter de subir des pertes face à ce genre de situations, il est nécessaire de souscrire des assurances adaptées. Tel est le cas de l’assurance loyers impayés qui vous permet d’être indemnisé si jamais le locataire n’arrive plus à payer ses loyers. C’est aussi le rôle du garant qui aura l’obligation d’assurer le paiement si besoin. Notez toutefois qu’à moins d’avoir un étudiant ou apprenti comme locataire, vous ne pouvez pas cumuler assurance et garant.

De même pour l’assurance habitation. D’ailleurs, vous devez vous assurer pour les sinistres, même si vous n’allez pas habiter dans le logement. Si votre logement fait partie d’une copropriété, souscrire à une assurance responsabilité civile est une obligation pour les propriétaires bailleurs. L’assurance propriétaire non occupant est essentielle, car elle vous permettra d’être indemnisé pour un sinistre qui peut avoir lieu alors que votre logement est inoccupé.

Article similaire