Immo

Comment se faire accompagner pour négocier une offre d’achat ?

Dans le cadre d’une vente immobilière, la négociation constitue une étape quasi incontournable. En effet, que ce soit par le biais d’une agence immobilière ou d’un notaire, il est récurrent pour un propriétaire de recevoir une offre d’achat inférieure au prix initial. Bien qu’informel, ce passage est souvent difficile à aborder pour nombre de vendeurs. Aussi, si vous avez des difficultés avec ce sujet, cet article est pour vous. Il aborde les étapes à prendre en compte pour faciliter la négociation en vous faisant accompagner.

Prendre connaissance de la valeur réelle du bien

Avant de penser à vendre, il est essentiel de connaître parfaitement la valeur de votre bien immobilier. De cette façon, vous pourrez aborder la question de la négociation avec confiance. En principe, le meilleur moyen d’avoir cette information est de passer par une estimation du bien en ligne ou en direct. Une fois la maison ou le terrain estimé, vous pourrez éviter de négocier le prix de votre bien sur une base erronée. Il est d’ailleurs important de noter que surestimer une habitation est relativement courant, puisque le vendeur ajoute généralement une valeur sentimentale.

A lire également : Quand faire appel à un avocat en droit immobilier ? 

Par ailleurs, un bien qui ne se vend pas sur plusieurs mois peut avoir une mauvaise image sur le marché. Passer par un processionnel des prix immobiliers vous permettra d’évaluer votre bien au plus juste. D’ailleurs, la promotion immobilière reste une solution peut être une solution avantageuse dans certaines situations. Dans ce type de cas, un professionnel comme City&You peut vous accompagner sur l’ensemble du processus de vente, y compris sur le choix des offres proposées par les promoteurs. De plus, il vous propose des experts dans votre secteur pour faciliter la démarche.

Tenir compte de la marge de négociation

Bien que la négociation dans le cadre d’une vente immobilière soit une pratique informelle, elle reste très courante en France, en plus d’être bien documentée. En réalité, il existe de données annuelles concernant le taux de marge de négociation moyenne. Exprimée en pourcentage du prix de vente affiché, cette analyse vous permettra d’anticiper les négociations. Vous pourrez ainsi actualiser légèrement votre prix initial pour conclure la négociation avec le coût que vous envisagez.

A voir aussi : Quelles sont les villes les plus attactives de France pou

Dans l’Hexagone, la marge de négociation moyenne en matière de vente immobilière varie entre 4 et 5 %. Par ailleurs, elle reste plus importante pour une maison, puisqu’elle peut atteindre les 5,2 % pour cette dernière comparée à celle d’un appartement qui ne dépasse pas les 4 %. Il est important de noter qu’il s’agit d’une moyenne sur tout le territoire national. Aussi, même si les marges moyennes varient considérablement en fonction des régions, les résultats annuels restent relativement corrects. Si vous avez des difficultés avec ces données, faire appel à un professionnel vous permettra de vendre votre bien au meilleur prix.

Faire une contre-proposition

Une fois que vous avez fait visiter le bien immobilier aux potentiels acquéreurs, il est probable que vous receviez une lettre de négociation avec une proposition inférieure au prix initial. Dans cette optique, la pratique la plus courante reste de faire une contre-proposition. Il s’agit de l’action d’annoncer votre prix de vente final, notamment en apportant une réponse argumentée.

Article similaire